_ E X I S T E N C E Z E R O *


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You got it. Some kind of magic. Hypnotic. PV Gavin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marilyn B. -F024B-
    d i s t u r b e d a d m i n

avatar

Féminin Nombre de messages : 699
Age : 28
Prénom : Maëva
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Oui
Avatar : Kristen Bell
Date d'inscription : 18/11/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 28.
• Compétences: Médecin. Intelligence. Surdouée.
• Relations:
MessageSujet: You got it. Some kind of magic. Hypnotic. PV Gavin.   Jeu 11 Déc - 17:36

_« You're leaving me breathless,
___________________I hate this »





    Je suis parfaite, nous sommes parfaits… Shiva est la clé. Un léger sourire aux lèvres, Marilyn se repètait mentalement et inlassablement cette litanie qui la mettait de bonne humeur. Elle était alors sûre d’être importante, de compter réellement et de participer à l’avenir. C’était important pour elle d’avoir une telle place. C’était elle qui était chargé de faire les visites médicales des nouveaux survivants, qui faisait un rapport sur leur état physique et mental, un bilan de personnalité afin d’aider à la répartition. Une place qu’elle ne donnerait pour rien au monde.
    « Bonjour F024B »
    « Bonjour M140B » répondit Marilyn poliment à l’un de ses collègues avant d’entrer dans le bureau qu’elle occupait dans la clinique. Elle avait une magnifique vue sur la ville d’ici et la matricule médecin aimait l’observer quelques minutes avant de se mettre réellement au travail. C’est ce qu’elle fit encore aujourd’hui, les bras croisés dans le dos, elle observa les différents matricules, semblables à des fourmis. Tout le monde se connaissait, se disait bonjour et s’entraidait. L’harmonie était à son apogée et un sourire plus franc éclaira le visage de Marilyn, comme pour confirmer ses dires. Elle passa ensuite derrière son bureau, s’asseyant afin de regarder son planning de la journée. Ouvrant son agenda et lisant les premières lignes, sa mine s’assombrit quelque peu.

    Je ne sais pas vraiment pourquoi mon esprit s’embrouille ainsi ? Pourquoi toutes ses questions envahissent ma tête ? Un léger grincement et Marilyn releva la tête, Gavin se tenait dans l’entrebaillement de la porte de son cabinet, un petit sourire au coin des lèvres. Le matricule médecin réajusta ses lunettes, qui lui servait quand elle travaillait, et lui fit signe d’entrer ainsi que de refermer la porte derrière lui, ce qu’il fit en silence avant de la saluer d’un signe de tête.
    « Bonjour M009S, comment allez-vous aujourd’hui ? » demanda Marilyn en se levant de sa chaise et faisant le tour de son bureau afin de se placer face à son patient du jour. Elle ne cilla pas bien que son esprit s’était remplie de questions au moment même où elle avait croisé le regard émeraude du matricule soldat. Elle aurait du le classer dans la case des fous comme elle aurait du le faire avec le matricule agent M144A, cet Edward. Mais elle ne l’avait pas fait, la lueur de la curiosité s’était allumée dans ses yeux, une lueur de compassion également, mais surtout un sentiment bizarre étreignant ses entrailles comme un étau. La jolie blonde avait la drôle d’impression qu’on lui cachait des choses et elle détestait cela. Il y avait d’abord eu le matricule agent donc, elle lui parlait peu mais elle sentait son regard insistant dès qu’elle avait le dos tourné. Puis le matricule soldat. Et Marilyn soupçonnait même son meilleur ami, Decan, de lui avoir caché quelque chose, et ça lui faisait un mal de chien.
    « Enlevez votre tee-shirt. » ordonna t elle au matricule soldat. Elle n’avait même pas écouté sa réponse, Marilyn s’efforçait d’être distante avec Gavin. Elle voulait garder un visage professionnel. C’était bizarre, mais Gavin était celui qui l’embrouillait le plus. Il agissait avec elle différement des autres, comme s’il montrait le côté face à tout le monde et que la jeune femme avait droit au côté pile. C’était plus que déroutant pour elle qu’il en venait à mettre en doute toutes les convictions de Marilyn. Lorsqu’il n’était pas dans les parages, tout allait bien et elle se persuadait qu’elle était parfaite mais dès qu’elle le voyait arriver ou qu’elle se perdrait dans le lagon qu’était ses yeux, elle perdait ses moyens. Heureusement qu’elle avait une capacité énorme à rester maitre d’elle-même. Elle se serait effondrée sans préavis sinon.



[C'est pas très long mais j'suis une quiche pour commencer. J'éspère que la qualité est quand même là. =)]

_________________
lie awake in bed at night
and think about your life
do you want to be different?
try to let go of the truth
the battles of your youth
'cause this is just a game
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin P. -M099S-

avatar

Féminin Nombre de messages : 24
Age : 31
Prénom : Sophie
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Toujours ouvert aux proposition ;)
Avatar : Jensen Ackles
Date d'inscription : 07/12/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 29 ans
• Compétences: Soldat - Renégat
• Relations:
MessageSujet: Re: You got it. Some kind of magic. Hypnotic. PV Gavin.   Ven 12 Déc - 6:39

    Gavin s'était levé de très bonne humeur ce matin -là. Il l'était toujours, mais il y avait un petit plus de gaîté dans son cœur à ce moment. La raison était simple, son rendez-vous mensuel avec Marilyn avait lieu dans moins d'une heure. Malgré le fait qu'elle soit distante, voir même, froide, avec lui, depuis quelque temps, il appréciait chaque moment qu'il pouvait passer en sa compagnie. Il faut dire qu'elle lui avait beaucoup manqué lorsqu'ils furent séparés. De plus, elle personnifiait un visage familier et vrai, dans tout ce monde étrange et mensonger. Il entama donc sa routine matinale en sifflotant des airs d'Éric Clapton, un musicien légendaire des années 1980, sous la douche. L'eau chaude l'engourdissait un peu, il prit donc deux petites minutes supplémentaires afin de relaxer sous le jet calmant. Il sortit de la douche, secoua ses cheveux dans une serviette, se sécha et se regarda dans le miroir avec un sourire malicieux. Il avait un plan qui, l'espérait-il, pourrait détendre l'atmosphère professionnel de se rendez-vous.

    Il sortit donc de chez lui, vêtu d'un pantalon de coton gris et d'un t-shirt blanc, très simples. Il n'avait pas coiffé ses cheveux, ils étaient donc en légère bataille et flottaient au vent, contrairement à l'habitude, lorsqu'ils étaient enduits de gels, immobiles et lourds. Il salua quelques personnes au passage avec un sourire radieux, comme s'il venait de gagner à la loterie. C'était une bonne journée qui commençait, une journée spéciale pour une personne spéciale. Lorsqu'il arriva au lieu de rendez-vous, Marilyn était assise à son bureau, le nez dans ses papiers, l'air contrariée. Il s'appuya donc l'avant bras sur le cadrage de la porte et attendit quelques secondes. Elle releva la tête dans sa direction. Elle eu un léger pincement de lèvre en le voyant. Gavin garda le sourire. Il entra à sa demande, referma la porte.

    Elle l'avait appelé par son numéro de matricule. Gavin ne s'habituait pas du tout à cette nouvelle façon de nommer les gens. C'est pourquoi il appelait toujours tout le monde par leurs prénoms, sans prendre en compte le fait que certaines personnes trouvaient ça étrange. Elle lui demanda comment il allait, sans vraiment démontrer de signe d'intérêt, Gavin répondit qu'il allait très bien, mais ne lui renvoya pas la question, sachant que c'était inutile. Elle avait l'air préoccupée et tendue. Il n'avait pas besoin de lui demander, puisqu'il le voyait très bien. Lorsqu'elle lui demanda d'enlever son t-shirt, son sourire se fendit jusqu’aux oreilles, si Marilyn avait regardé dans ses yeux à ce moment là, elle aurait put y lire une teinte de malice. Il s'exécuta donc, affichant fièrement ses pectoraux bien découpés et ses muscles abdominaux contractés. Un détail, cependant, différait de la normal. En effet, Gavin avait prit soin, avec un marqueur rouge, d'inscrire un petit mot pour Marilyn sur son torse. Nous étions le douze février. En redressant le torse, il afficha fièrement un "Joyeux Anniversaire Marilyn". Avec ce qui semblait être une fleur, tout près de son nombril.

    Il garda son sourire, qui était devenu un peu gêné tout d'un coup. En fait, Gavin se souvenait parfaitement de la date d'anniversaire de son amie, il s'en souvenait même mieux que celles de ses parents, même que la sienne. Sauf que tout d'un coup il devint un peu inquiet. Il commençait à avoir peur de sa réaction. En fait, l'air sérieux et déplaisant qu'elle avait depuis qu'il était entré dans la pièce ne l'encourageait pas vraiment. Il espérait, au fond de lui, la faire rire, au mieux, ou au moins qu'elle esquisse un sourire. Il tenta tout de même de ne pas perdre son air confiant. Si la réaction était bonne, il l'inviterait peut-être à déjeuner. Puis, il y avait la St-Valentin deux jours plus tard.... Il arriverait ce qui arriverait, les dés étaient jetés.


    [HJ: Pas très long non plus, mais l'essentiel est là!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilyn B. -F024B-
    d i s t u r b e d a d m i n

avatar

Féminin Nombre de messages : 699
Age : 28
Prénom : Maëva
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Oui
Avatar : Kristen Bell
Date d'inscription : 18/11/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 28.
• Compétences: Médecin. Intelligence. Surdouée.
• Relations:
MessageSujet: Re: You got it. Some kind of magic. Hypnotic. PV Gavin.   Ven 12 Déc - 15:56

    « Joyeux Anniversaire Marilyn » la concernée ne put s’empêcher de sursauter lorsqu’elle se retourna et qu’elle tomba nez à nez avec cette inscription. Gavin affichait un petit sourire timide et Marilyn était littéralement pétrifiée, comme scotchée sur place. Son cœur venait de louper un battement, elle ne s’attendait pas à cela. Elle savait que Gavin n’était pas comme les autres mais ce truc, elle ne l’imaginait même pas. Malgré tout ce qu’elle pensait et la distance qu’elle mettait entre le matricule soldat et elle, le matricule médecin s’était attaché à lui, à cet homme brut et pourtant si sensible. C’était bizarre parce qu’il faisait inévitablement partie de la catégorie des fous même si Marilyn ne l’avait pas dénoncé, un quelque chose l’avait poussé à ne pas le faire quand elle l’avait vu. Un anniversaire ? Ce n’est pas mon anniversaire ! Je suis née ici un vingt-quatre mars, il y a douze ans ! Marilyn était nerveuse, très nerveuse. Gavin avait quelque peu perdu son sourire mais elle ne le voyait pas. Elle s’empressa de retourner à son bureau, déposa ses lunettes dessus, afin d’attraper dans son tiroir un paquet de mouchoir dont elle en tira un, un petit coup sous le robinet d’eau froide du lavabo présent dans un coin du cabinet et Marilyn retourna auprès de son patient aussi vite qu’elle s’était éloignée. Il s’était écoulé moins d’une minute que la jolie blonde posait une main sur le torse de Gavin et de l’autre, commençait à frotter énergiquement pour faire partir cette inscription qui n’avait pas lieu d’être.
    « Tu es malade… » dit elle d’une voix presque haletante, saccadée, après quelques secondes alors qu’elle peinait à faire disparaître les lettres d’un rouge vif qui semblait s’être incrusté sur les muscles du soldat. Elle était tellement concentrée, perdue dans ses interrogations à essayer de se cacher ce qu’elle qualifiait de bêtises qu’elle ne sentit presque pas que Gavin lui avait saisi les poignets, l’empêchant de continuer, prononçant doucement son prénom. Il exerça une légère pression dessus et Marilyn daigna relever la tête vers lui. Leurs deux regards se croisèrent, se mêlèrent et ne se lâchèrent plus, cherchant comme des réponses dans celui de l’autre. Le temps semblait s’être arrêté alors que l’esprit de la jeune femme bouillonnait, prêt à exploser.
    « Faut pas faire ça Gavin » souffla t elle enfin après quelques minutes de silence, son ton était doux, presque un murmure, emplit de compassion, de tristesse. C’était la première fois qu’elle prononçait son prénom depuis la première fois qu’il s’était parlé, et un choc electrique parcourut la colonne vertébrale de la jeune femme comme une onde de choc, lui donnant des frissons. Elle se sentit faible pour la première fois de son existence. Pourquoi suis-je comme ça ? Pourquoi lui ? Je ne peux pas… Marilyn refusait de se l’avouer mais Gavin avait une place spéciale dans son cœur. Elle refusait qu’il ne soit pas comme les autres, qu’il ne rentre pas dans les conditions érigées par SHIVA. Elle ne le voulait pas. Il fallait qu’il s’éloigne d’elle afin de se préserver. Il fallait qu’il soit parfait. La matricule médecin s’en voulait d’avoir une aussi mauvaise influence sur l’un des matricules alors qu’elle devait veiller à leur bon état de santé.


[J'aime les posts où il y a l'essentiel... Il est bête ce Gavin. I love you ]

_________________
lie awake in bed at night
and think about your life
do you want to be different?
try to let go of the truth
the battles of your youth
'cause this is just a game
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin P. -M099S-

avatar

Féminin Nombre de messages : 24
Age : 31
Prénom : Sophie
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Toujours ouvert aux proposition ;)
Avatar : Jensen Ackles
Date d'inscription : 07/12/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 29 ans
• Compétences: Soldat - Renégat
• Relations:
MessageSujet: Re: You got it. Some kind of magic. Hypnotic. PV Gavin.   Ven 12 Déc - 20:08

    Et dire qu'il fut un temps ou Marilyn harcelait Gavin, durant des semaines, afin qu'il n'oublie pas son anniversaire. Le jour venu, Gavin faisait semblant d'avoir oublié pendant que Marilyn boudait toute la journée en attendant une attention quelconque. Finalement, Gavin avait toujours une surprise de taille pour elle. Il repensa au jour ou il avait appelé une station de radio afin de pouvoir lui chanter *Bon Anniversaire* en direct, avec sa voix instable qui était en train de muer, en plus. Il y avait aussi le jour ou il avait fait un énorme graffiti, illégalement, dans la cours d'école à son intention, il s'était prit deux semaines de colles pour ça. S'il lui avait simplement souhaité un joyeux anniversaire en l'écrivant sur son ventre, il y a quelques années, Marilyn aurait trouvé cela très médiocre. Mais maintenant, elle était complètement aberrée. Il ne fallait pas se leurrer, il était un peu déçu de la réaction de son amie, mais pas surpris du tout, étant donné des circonstances.

    Marilyn sauta sur les premiers mouchoirs qu'elle trouva puis s'activa à frotter vigoureusement le torse de Gavin. Évidemment, c'était une expérience très désagréable pour lui, puisque le papier irritait sa peau et que la pression exercée par le médecin lui étirait la peau. Gavin fit une grimace puis attrapa doucement les poignets de Marilyn, afin qu'elle s'arrête. C'était inutile de tenter le coup, déjà. Le marqueur qu'il avait utilisé était permanent, cela prendrait quelques lavages avant que cela ne disparaisse. Qui plus est, il n'y avait pas d'urgence puisque Gavin n'avait pas l'intention de se promener torse nu devant personne d'autre. Elle leva les yeux vers lui, Gavin plongea dans son regard océanique. Il recherchait une infime partie de ce qu'avait pu être son amie avant qu'on lui enlève sa mémoire. Le soldat criait intérieurement à l'injustice. En l'effaçant de la tête du médecin, on lui avait enlevé à lui-même une partie importante de sa vie. Même après quatre ans et après tant d'essais, rien ne revenait à la tête de Marilyn et Gavin se devait d'assumer que ses souvenirs étaient complètement disparus. Pourtant, il avait tant espéré qu'elle se souvienne de lui, même juste un minimum, il avait espéré qu'une partie de sa mémoire reviendrait si elle passait plus de temps avec lui, mais en vain.

    Puis, elle l'appela par son prénom. Chose qu'il aurait cru totalement impossible. Il ne fallait pas faire quoi d'abord? Qu'avait-il fait d'aussi grave? Était-ce interdit sur SHIVA de célébrer l'anniversaire d'un être cher? Était-il interdit sur SHIVA d'avoir un contact physique avec une autre personne? Était-il interdit sur SHIVA d'avoir la moindre pensée émotionnelle? SHIVA pour un monde parfait, meilleur, ou SHIVA pour un monde de robot conçus sur mesure? La vie avait beau être simple et belle dans cette ville, Gavin n'aimait pas les cadeaux empoisonnés. Il lâcha les poignets de Marilyn puis la repoussa de quelques centimètres afin de reprendre son t-shirt, qu'il enfila aussitôt. Gavin ne souriait plus, il avait un regard désillusionné. Ce n'était pas la faute de Marilyn, non, d'ailleurs il ne lui en voulait pas. Tout ça, c'était à cause de cette ville de fous. Et puis, c'était lui qui était considéré comme un fou dans cette histoire. Gavin soupira longuement en faisant involontairement un signe de négation avec la tête et en baissant la tête. Puis, il releva les yeux vers elle.


    "Écoutes, je vais bien, en pleine forme. T'as qu'à remplir ta fiche de note de la même manière que la semaine dernière, j'ai plus très envie de faire cet examen."

    Il caressa doucement son torse. Le contact du t-shirt sur sa peau irritée était quelque peu désagréable. Il préférait partir. De toute façon, c'était indéniable qu'elle en avait marre de le voir débarquer à l'improviste, c'était aussi indéniable qu'elle détestait ses rendez-vous médicaux avec lui, c'était indéniable qu'elle le prenait pour un fou. Autant lui rendre service pour l'instant et lui ficher la paix pendant quelques jours. Depuis quatre ans, Gavin n'avait pas pu souhaiter un bon anniversaire à Marilyn car celle-ci ne devait pas savoir ce qu'il savait. Après avoir lui avoir révélé la vérité, il avait cru qu'il pouvait maintenant célébrer ce jour, mais au final, les choses avaient bel et bien beaucoup trop changés. Il se retourna vers la porte pour sortir, mais quelque chose le retint. Une nouvelle vague de sincérité, un nouveau dégluti de mots qu'il n'avait probablement pas le droit de dire, mais maintenant cela n'avait plus d'importance, elle n'avait qu'à l'envoyer chez les fous si cela lui plaisait.

    "J'ai eu une pensé pour toi à tout les 12 février depuis 28 ans. Et j'aurai une pensé pour toi à tout les 12 février à venir jusqu'à ma mort. Il faut donc ne pas m'en vouloir pour cette bêtise. Cela ne se reproduira plus, promis."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilyn B. -F024B-
    d i s t u r b e d a d m i n

avatar

Féminin Nombre de messages : 699
Age : 28
Prénom : Maëva
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Oui
Avatar : Kristen Bell
Date d'inscription : 18/11/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 28.
• Compétences: Médecin. Intelligence. Surdouée.
• Relations:
MessageSujet: Re: You got it. Some kind of magic. Hypnotic. PV Gavin.   Sam 13 Déc - 0:35

    Il se détacha d’elle, visiblement déçue et Marilyn se raidit. Avait-elle fait quelque chose de mal ? Elle voulait seulement le protéger. La jeune femme savait qu’au fond, elle s’en voudrait à mort si elle le délivrait. Gavin avait prit des risques en exposant sa folie à Marilyn, et elle-même s’était mise en péril en ne le délivrant pas immédiatement. Les deux matricules étaient sur le fil du rasoir, pouvant tomber à n’importe quel moment. Gavin pour être fou et Marilyn pour l’avoir couvert. Ses doigts tremblaient faiblement alors que le doute s’insinuait dans chaque cellule de son corps jusqu’à lui donner presque envie de hurler. Pourquoi fallait-il qu’il la mette dans des états pareils ? Qu’avait-il de plus que les autres pour que Marilyn soit prête à se perdre pour lui ? Le cœur de la jeune femme cognait fort contre sa poitrine et le sang lui montait à la tête. Elle se sentait si faible à cet instant. Voilà pourquoi elle redoutait chacun de leurs tête à tête. Gavin la mettait dans un état indéfinissable. Tous ses repères normalement infaillibles se perdaient dans un tourbillon incompréhensible et les questions affluaient par dizaines. Et si Gavin avait raison ? Et si SHIVA n’était qu’un mensonge ? Connaissait-elle réellement Gavin ? Y avait-il vraiment eu un Gavin et Marilyn avant ? La matricule médecin trouvait cela totalement énorme, trop invraisemblable. Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Ce pourquoi qui lui pourrissait l’esprit.

    « Gavin. Attends… » La barrière venait de tomber au moment même où les mots avaient franchis sa bouche. Il ne bougea pas et Marilyn se mit à réfléchir à toute vitesse. Devait-elle le laisser partir ? Le laisser retourner à une vie normale sans qu’elle soit dans les parages ? Pour qu’il puisse se fondre dans la masse ? Elle avait déjà prononcé les mots qu’il ne fallait pas, elle n’aurait peut être plus de chance de le croiser ou de lui parler si elle le laissait s’en aller. Une part d’elle-même lui disait qu’il valait mieux, cependant l’autre moitié lui conseillait d’aller jusqu’au bout de sa pensé, de se mettre en danger. Pour lui. Pour elle. Pour eux ?

    « Je… » commença t elle alors qu’il avait la main sur la poignée de la porte. Il ne bougeait pas et la peut envahit la matricule médecin. Marilyn inspira profondément et prit son courage à deux mains. Il le fallait si elle ne voulait pas finir elle-même entre les mains des autres matricules médecins.

    « Pourquoi tu me dis tout ça ? » demanda t elle en se rapprochant de lui, poussant la porte pour qu’il la referme. Elle chercha son regard, comme un appui dans ce qu’elle allait dire, une lueur, un petit espoir. « Pourquoi tu n’es pas comme tout le monde ? Pourquoi mon anniversaire ? Pourquoi as-tu ce regard si bizarre chaque fois que tu poses les yeux sur moi ? Pourquoi Gavin ? Je veux savoir » dit elle à toute vitesse, les questions se matérialisant au moment même où elle ouvrait la bouche. Gavin lui avait déjà dit pleins de choses mais Marilyn n’était pas satisfaite, il fallait qu’elle soit sûre, que tout soit clair dans son esprit.

_________________
lie awake in bed at night
and think about your life
do you want to be different?
try to let go of the truth
the battles of your youth
'cause this is just a game
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin P. -M099S-

avatar

Féminin Nombre de messages : 24
Age : 31
Prénom : Sophie
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Toujours ouvert aux proposition ;)
Avatar : Jensen Ackles
Date d'inscription : 07/12/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 29 ans
• Compétences: Soldat - Renégat
• Relations:
MessageSujet: Re: You got it. Some kind of magic. Hypnotic. PV Gavin.   Sam 13 Déc - 1:07

    Gavin fut surpris lorsque Marilyn lui demanda d'attendre. Il pensa sur le coup qu'elle lui dirait un truc du genre: *Je n'ai pas le choix de t'examiner, c'est le protocole blablabla*, mais ce ne fut pas le cas. Elle sembla hésiter un instant et Gavin était totalement figé sur place, comme si ce qu'elle allait lui dire déciderait de sa vie ou de sa mort. C'était le cas au final, car en lui révélant autant de chose, il avait mit sa vie entre les mains de Marilyn, qui l'avait gardé précieusement pour le moment, dans un faible état de sécurité. Puis il se dit que finalement, elle allait l'avertir qu'elle serait obligée de le déclarer chez les dingos. Après tout, elle aurait dut le faire depuis très longtemps et elle suivait les rêglements à la lettre d'habitude. Cependant, ce fut d'autres mots qui sortirent de sa bouche. Des mots qui démontraient enfin, pour la première fois, une part de ce qu'elle ressentait, non pas seulement en parole, mais aussi dans la tonalité et dans la voix. Trahissant ainsi son anxiété, Gavin ne put que lacher la poignée de porte et s'avancer vers elle. Il attrapa sa taille avec son bras gauche et l'amena à sa chaise. Il lui fit signe de s'asseoir. Lui-même s'accroupit à genou, devant elle afin de pouvoir parler moins fort. Il prit les mains de Marilyn dans les siennes, puis parla. Si elle voulait une réponse à ces questions, il allait la lui donner.

    "Marilyn, je suis comme tout le monde, c'est vous tous qui êtes différents. On vous a amené ici, on a effacé vos mémoires et on vous à projeter dans ce monde totalement faux. Les hommes qui vivent hors des murs de cette ville sont des gens normaux, civilisés, ce sont tes parents, les miens, nos familles. Tu sais que tu manques à tes parents?"

    Gavin prit une pause, il avait tellement de choses à lui dire, s'il ne se contrôlait pas, il ferait probablement peur à Marilyn. Il devait réfléchir à une manière moins brusque de lui annoncer toutes ces choses.


    "Nous étions voisins, depuis notre tout jeune âge, nous étions inséparables, mais il y a eu cette guerre. Je me suis engagé et tu as disparût la même année. Je t'ai attendu Marilyn, pendant près de cinq ans. Nous avons tous crus que tu étais...."


    Il prit une énorme respiration. Comment pouvait-il expliquer tout cela. Comment pouvait-il lui faire comprendre ce qu'était la Guerre Mondiale, comment pouvait-il lui faire comprendre ce qu'était le vrai monde à l'extérieur. Il ne pouvait pas. C'était impossible. Il faudrait qu'il lui montre des livres, des images, mais il n'y en avait pas à SHIVA.

    "Si je te regarde de cette manière c'est que tu es la personne la plus importante à mes yeux, depuis que j'ai l'âge de trois ans et que j'ai eu si peur de t'avoir perdu à jamais. Puis, maintenant que tu es devant moi, je suis devenu un parfait étranger, je suis devenu un numéro à tes yeux et que j'en meurt un tout petit peu à chaque jour. "


    Il recula, passant sa main sur son visage et dans ses cheveux, tout en gardant un contact constant avec les yeux de Marilyn. La situation était très complexe et en plus, il devenait émotif. Il se promis intérieurement de faire une liste de certaines choses du vrai monde ou des dessins, pour lui expliquer la Guerre et les Pays et les Gouvernements, lorsqu'elle serait prette à l'entendre. Bien qu'il ne fut pas un bon dessinateur. La rage qu'il ressentait qu'elle ne se souvienne de rien était plus que présente dans son coeur en ce moment. Il aurait voulu tout casser, mais il se contenait, il n'en ferait rien. Il lacha le regard de Marilyn, cherchant toujours ce qu'il pourrait dire pour lui expliquer la situation sans qu'elle ne soit trop déboussolée. Il ne trouvait pas.


[HJ: Bon j'ai écrit TRÈS rapidement je suis un peu pressé^^ désolée^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilyn B. -F024B-
    d i s t u r b e d a d m i n

avatar

Féminin Nombre de messages : 699
Age : 28
Prénom : Maëva
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Oui
Avatar : Kristen Bell
Date d'inscription : 18/11/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 28.
• Compétences: Médecin. Intelligence. Surdouée.
• Relations:
MessageSujet: Re: You got it. Some kind of magic. Hypnotic. PV Gavin.   Sam 13 Déc - 15:34

    Quand il se tourna vers lui, Marilyn perçut une lueur de surprise dans le regard émeraude de Gavin, une lueur brillante, profonde et la matricule médecin se dit qu’elle était entrain de vivre les minutes les plus irréelles de sa vie. Elle allait écouter un fou, commençait même presque à le croire, et elle deviendrait folle à son tour. Marilyn retint son souffle quelques secondes, une façon à elle de se rendre compte de l’énormité de ce qu’elle allait faire. Il posa alors l’une de ses mains sur sa taille et Marilyn reprit une respiration normale, un frisson lui parcourant l’échine. Il la dirigea vers le fond du cabinet et la jeune femme se laissa faire, tel un pantin, comme s’il prenait la place du médecin et elle de la malade. Elle obéit et s’assit alors qu’il s’accroupissait pour se mettre à sa hauteur. Lui prenant les mains, il se mit à parler à voix basse, et instinctivement Marilyn s’accrocha à lui, exerçant une pression sur ses mains à lui.

    Nous qui sommes différents ? Effacé la mémoire ? Non… C’est impossible. Pourquoi aurait-il fait ça ? Quel serait le but ? Nous sommes parfaits… L'avenir ! L'évolution ! L'élite ! ... C'est quoi des parents ? Mes parents ?

    « Mes parents ? » répéta t elle dans un souffle, étonnée. Il fit une pause mais ne prit pas en compte son étonnement, se mettant visiblement à réfléchir afin de chercher le meilleur moyen de lui dire tout ce qu’il lui traversait l’esprit.

    Morte ? Non, elle était là, en pleine forme, ayant la vie parfaite, la vie dont tout le monde rêve, enfin, c’était ce qu’elle pensait. Ce que tout le monde lui disait. Marilyn chercha à nouveau un appui en croisant son regard mais il la fuyait, en proie à d’intenses réflexions. Quand enfin il se fixa, la jolie blonde put y lire une infinie tristesse et elle ne put s’empêcher de lui serrer un peu plus les mains mais il se détacha et recula, se passant la main sur le visage et les cheveux, laissant Marilyn pantoise. Elle ne savait plus quoi penser et son cerveau était au bord de l’implosion. Comment pouvait-il penser et savoir tant de choses si cela n’était pas vrai ? Elle secoua la tête comme pour chasser une aberration. Son esprit divisé en deux, son cœur prêt à se rompre, cognant inlassablement avec une force décuplée, Marilyn inspira une grande bouffé d’air. Quelque peu haletante, elle avait du mal à respirer, en état de choc et elle s’accrocha à sa chaise afin d’essayer de se calmer. Elle n’avait jamais eu affaire à une telle chose et se sentait sur le point de tomber dans un précipice sans fond.

    « Toi et moi… » réussit elle enfin à articuler. Il la regarda et elle esquissa un sourire, difficile cela dit. Cependant elle sentit qu’il se sentait mieux et prit dans son élan, Marilyn cala ses deux mains de part et d’autre de son coup, juste derrière ses oreilles, caressant du bout des doigts sa peau. Elle se pencha en avant et le força un peu à se rapprocher ce qu’il fit sans se poser de questions. Elle déposa un baiser sur son front, un geste simple, comme une mère pourrait le faire à son enfant, un geste de protection car Marilyn voulait protéger Gavin. Il n’en avait pas besoin avec son physique et sa condition de soldat, c’était plutôt Marilyn la toute frêle. Il la dépassait d’une bonne tête et pourtant le médecin savait que la vie de Gavin était entre ses mains. Elle pouvait le faire envoyer chez les régisseurs en exécution en claquant simplement des doigts. Mais elle ne le voulait pas, elle ne le pouvait pas. Elle sentait à présent le lien qui les unissait et commençait à croire le matricule soldat, bien que tout ceci lui paraisse quand même énorme, dénué de sens. Elle se voyait sombrer dans la folie mais au final, savait que ce n’était pas une impasse ni une mauvaise direction. Appuyant son front contre le sien, Marilyn ferma les yeux, vidant son esprit.

    « Nous… » souffla t elle, incapable d’aligner une phrase entière, trop surprise, trop hébétée par les évènements. Elle ne voulait plus l'éloigner d'elle à présent. Bien au contraire, son âme se serait déchiré sinon. Elle le voulait.

_________________
lie awake in bed at night
and think about your life
do you want to be different?
try to let go of the truth
the battles of your youth
'cause this is just a game
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin P. -M099S-

avatar

Féminin Nombre de messages : 24
Age : 31
Prénom : Sophie
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Toujours ouvert aux proposition ;)
Avatar : Jensen Ackles
Date d'inscription : 07/12/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 29 ans
• Compétences: Soldat - Renégat
• Relations:
MessageSujet: Re: You got it. Some kind of magic. Hypnotic. PV Gavin.   Sam 20 Déc - 5:30

    Gavin se croyait dans un rêve, bien qu'il sentait clairement le souffle chaud de la bouche de Marilyn sur son front et les chatouillement de ses doigts derrière ses oreilles. Tellement qu'il se laissa faire et ferma les yeux attendant le moment fatidique ou il se réveillerait. Ce ne fut pas le cas. Lorsqu'il ouvrit les yeux, le visage de Marilyn était droit devant lui, ses yeux étaient aussi refermé. Cette proximité se fit sentir jusque dans son estomac qui se noua sur place, il en oublia presque de respirer. Il avait été très loin de s'attendre à cette réaction. Il avait imaginé des cris, du déni, il avait pensé signer son arrêt de mort, même, mais elle ne l'avait ni traité de fou, elle ne s'était pas mise à paniquer. Il resta dans cette position, sans rien dire, pendant une bonne minute, réfléchissant. L'envie de la prendre dans ses bras était pressante, mais il n'en fit rien. Il glissa ses mains sur celles de Marilyn, toujours positionnées derrière sa nuque, puis il les dégagea, se séparant du même coup de l'emprise engourdissante dans laquelle il était. Puis il annonça à voix basse:

    "Tu es consciente que j'en aurais pour des semaines, voir même des mois, pour t'expliquer ce qu'est le vrai monde, pour te faire comprendre ce que je fais ici, pour te parler de toi et moi?"

    En effet, il y avait tellement de détails, tellement de choses qu'elle avait oubliées. Il n'arriverait jamais à en faire le tour. Elle ne connaissait plus le monde, la terre, les pays, les gouvernements, l'histoire générale. Elle ne connaissait plus les montagnes, les océans, les lacs, les forêts, la nature en générale. Elle ne savais pas ce que c'était de choisir sa propre voix, de ne pas suivre des règlements aussi strictes, elle ne connaissait plus les plaisirs de la pizza bacon, des cuites au whisky, des parties de poker ou du shopping et des vêtements griffés. Il y avait beaucoup trop de choses qu'elle ne connaissait plus. Elle ne connaissait même plus sa famille, ses parents, ses amis, elle ne se souvenait plus de Gavin, avant. Elle ne se rappelait plus de ce qui les liait, du soutient qu'elle lui avait offert à la mort de Grant, de leurs jeux, de leurs secrets, de leur amour. Elle ne savait même plus qui était Gavin, au plus profond de lui. Elle avait été pourtant la seule et unique à le connaître par cœur. Et cela, bien que cela ne soit pas de la faute de la jeune femme, il en avait le coeur brisé. Tellement que le rapprochement qu'il venait de vivre avec Marilyn lui fit d'avantage peur que plaisir.

    "Tu es consciente qu'avec ce qu'ils t'on enlevé, il ne reste plus que la moitié de ce que "toi et moi" signifie?"

    Il se releva puis s'éloigna d'elle. Se tenant debout au beau milieu de la pièce, tout en soutenant le regard de Marilyn. Une lueur de dédain dut involontairement s'infiltrer dans ses yeux, durant quelques secondes. Il était en colère contre cette situation insoutenable. Lui qui avait rêvé de ce moment depuis qu'il avait vu Marilyn entrer dans ce même bureau quatre ans plus tôt, n'avait jamais pensé que c'était ces sentiments qui l'empliraient, une fois ce moment venu. Il se sentait impuissant devant une énorme injustice. C'était peut-être égoïste de sa part, mais il n'était pas satisfait. Il aurait voulu que Marilyn se souvienne de lui, mais il savait que cela était impossible. À moins bien sur que les scientifiques de SHIVA lui redonnent ce qu'ils lui avaient enlevé, et ça ce n'était même pas certain.

    Gavin ne connaissait pas le procédé utilisé sur les civils afin de leur enlever la mémoire. Peut-être que les souvenirs étaient simplement bloqués, quelque part au fond des cerveaux, mais la possibilité la plus probable était que ces souvenirs avaient été définitivement effacés, pour toujours. Il restait peut-être une petite lueur d'espoir. C'est donc à ce moment là que Gavin se donna une nouvelle mission. Il devait absolument enquêter sur ce procédé, il devait absolument savoir ce qui en était, afin de voir s'il pouvait inverser tout ça. Cela serait probablement la meilleure chose à faire, car la mission stagnait depuis beaucoup trop longtemps. Il se rendit compte qu'il avait peut-être blessé Marilyn en agissant de la sorte, en se perdant dans ses pensées et en la laissant seule. Il se rapprocha d'elle, pour casser l'ambiance affreuse qu'il avait lui même crée. Il se replaca dans sa position accroupie, posant ses mains sur les cuisses de la jeune médecin.


    "Mais je ferai quand même tout ce que je peux pour te ramener à ta famille, si c'est ce que tu veux et si, bien sur, tu me laisses faire mon travail sans m'envoyer chez les dingos."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilyn B. -F024B-
    d i s t u r b e d a d m i n

avatar

Féminin Nombre de messages : 699
Age : 28
Prénom : Maëva
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Oui
Avatar : Kristen Bell
Date d'inscription : 18/11/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 28.
• Compétences: Médecin. Intelligence. Surdouée.
• Relations:
MessageSujet: Re: You got it. Some kind of magic. Hypnotic. PV Gavin.   Ven 2 Jan - 1:53

    Il se dégagea encore une fois, s’éloignant d’elle et Marilyn ressentit un vide étrange lorsqu’elle ne sentit plus sa peau chaude et rugueuse contre la sienne. Elle aurait voulu rester ainsi et bizarrement fut déçue qu’il ne l’ai pas prise dans ses bras, un simple geste de réconfort dans cette situation irréelle. Elle que tout le monde qualifiait d’inébranlable, de déterminée et stricte avait perdue en un instant toutes ses barrières qui constituait son enveloppe, sa carapace.

    « Tu es consciente que j'en aurais pour des semaines, voir même des mois, pour t'expliquer ce qu'est le vrai monde, pour te faire comprendre ce que je fais ici, pour te parler de toi et moi? »
    « Je… » commença t elle, mais les mots se perdirent dans sa gorge nouée alors qu’elle fixait irrémédiablement ses pieds. Elle aurait du savoir quoi répondre. Elle aurait du appeler les matricules soldats. Elle aurait du le rayer du registre. Elle aurait du le classer dans la catégorie des fous. Elle aurait du et elle n’en avait rien fait. Son cœur battait la chamade lorsqu’elle croisait son regard d’un vert mordoré à damner un saint et elle ne savait plus comment réagir. C’était elle le cerveau, Gavin ne devait être que les muscles et voilà qu’elle jouait le rôle de la patiente. Marilyn secoua la tête, désabusée.

    « Tu es consciente qu'avec ce qu'ils t'ont enlevé, il ne reste plus que la moitié de ce que "toi et moi" signifie? »

    Gavin et Marilyn. Marilyn et Gavin. Le cerveau du matricule médecin bouillonnait, se demandant ce que ce toi et moi avait pu signifier dans l’esprit de Gavin. Pour Marilyn tout était nouveau, les papillons dans le ventre, les pressentiments, les émotions la submergeant mais pour le soldat, cela semblait venir de plus loin, par rapport à tout se qui touchait à SHIVA, à ses soi-disant mensonge, ce complot. Marilyn était entre deux feux, elle ne savait plus quoi penser, quoi dire. Il n’y avait que de la confusion dans son esprit. La jolie blonde leva les yeux vers Gavin. Il se tenait à présent au milieu de la pièce, la fixant étrangement. Elle sentit le dédain dans son regard et eut un mouvement de recul. La surdouée qu’elle était ne comprenait plus rien et perdait le contrôle alors que Gavin s’éloignait de plus en plus dans ses pensées. Fermant les yeux, le médecin essaya de se remettre du mauvais rêve qu’elle vivait, en vain. Elle ne les rouvrit que lorsqu’elle sentit la pression exercée par les mains de Gavin sur ses cuisses. Instantanément, elle posa les siennes dessus.

    « Mais je ferai quand même tout ce que je peux pour te ramener à ta famille, si c'est ce que tu veux et si, bien sur, tu me laisses faire mon travail sans m'envoyer chez les dingos. »
    « Gavin… Je ne sais même pas ce que veut dire le mot famille dans le sens que tu l’entends. » articula t elle enfin. « SHIVA est mon univers, je ne connais pas ton monde. C’est comme si un fossé nous séparait et tu sembles en savoir tellement plus que moi. L’on m’admire pour mon intelligence, l’on me dit que je suis surdouée et là, tout ceci ne sert à rien. Je suis perdue » enchaina t elle à une vitesse fulgurante, alors que ses paroles n’avait pas d’ordre. « Ne peux-tu pas juste être avec moi ? Simplement… Et oublier le reste ? C’est tellement invraisemblable… »

_________________
lie awake in bed at night
and think about your life
do you want to be different?
try to let go of the truth
the battles of your youth
'cause this is just a game
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin P. -M099S-

avatar

Féminin Nombre de messages : 24
Age : 31
Prénom : Sophie
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Toujours ouvert aux proposition ;)
Avatar : Jensen Ackles
Date d'inscription : 07/12/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 29 ans
• Compétences: Soldat - Renégat
• Relations:
MessageSujet: Re: You got it. Some kind of magic. Hypnotic. PV Gavin.   Ven 2 Jan - 3:29

    Gavin restait très silencieux devant la "requête" de Marilyn. Un souvenir lui était réapparut en force. Quelques semaines avant son départ pour la guerre et avant la disparition de la jeune femme, alors qu'ils étaient enlacés sur un canapé devant un film romantique qui se passait en temps de la deuxième guerre mondiale. Gavin s'en souvenait comme si c'était hier. Le fait de regarder ce film avait rendu Marilyn très tendue, avec raison d'ailleurs. Gavin l'avait surprise à tenter d'essuyer une larme de sa joue incognito. Il avait lentement prit le menton de son amoureuse entre ses doigts afin qu'elle ne se retourne vers lui. Les yeux humidifiés de Marilyn trahissaient ses émotions. Jetant un court regard à la télévision, il comprit que la scène de combat extrême du film n'était pas du tout à l'origine de la tristesse de Marilyn. Gavin avait toujours été très distant à ce sujet. Peu importe que son amie pensait, il irait rejoindre son frère (auquel il restait quelques jours à vivre) dans l'armée. Gavin avait poussé un long soupir. Évidemment, cela lui brisait le cœur de devoir laisser Marilyn derrière lui, mais il avait aspiré à travailler pour l'armée depuis sa tendre jeunesse. Il avait toujours été un professionnel pour contrôler ses émotions, cependant Marilyn était complètement torturée par le fait qu'il avait fait ce choix. Elle se sentait probablement abandonnée et elle était inquiète pour lui. C'était tout à fait normal, cependant Gavin trouvait que l'attitude de sa copine gâchait quelque peu le temps de qualité qu'il voulait passer avec elle avant de partir.

    "Marilyn, ne pourrais-tu pas arrêter de penser à ça? Profiter du moment présent, juste un petit peu?"

    "Je suis désolée... faut me comprendre, j'aimerais tellement que tu décides de rester, d'être avec moi, d'oublier tout le restes, cette guerre... c'est injuste, on dirait que tu la choisis elle, plutôt que moi!" avait-elle répondu en se mettant à pleurer de plus belle. Gavin qui avait dix-sept ans à l'époque et qui voyait la vie d'une manière un peu plus égocentrique à ce moment, ferma la télévision, regarda droit dans les yeux de Marilyn.

    "Tu sais très bien que je ne reviendrai pas sur ma décision, autant t'y faire maintenant...."

    Il avait probablement parut très froid et il s'en rendait compte, mais il se devait d'être franc avec elle. Par contre, il s'était relevé sur le canapé, obligeant Marilyn à se relever elle aussi. Il était face à elle et lui avait prit les mains, les massant calmement, sans être capable de la regarder dans les yeux durant quelques secondes. Lorsqu’il releva les yeux, il lui fit un sourire timide.

    "Mais si tu veux bien, quand je reviendrai, quand tout cela sera terminé, on aura qu'à se marier..."

    Gavin n'avait jamais été très sentimental, mais il était sincère. Il se mit probablement à rougir alors que les yeux de Marilyn s'étaient mis en scintiller. Elle pleurait toujours, mais avec un éclat différent dans son regard. Elle s'était agrippée à son cou comme jamais elle ne l'avait fait auparavant. Cette soirée avait été tellement spéciale, tellement significative pour lui. Pourtant, elle lui semblait si lointaine à présent, surtout maintenant qu'il était le seul à s'en souvenir. Il regarda la nouvelle Marilyn et lui caressa la joue. Que serait-il arrivé s'il avait accepté la toute première fois, de rester avec elle et d'oublier tout le reste? La réponse à cette question n'était qu'un immense point d'interrogation dans sa tête. Cette requête, à ce moment précis, lui semblait si accessible, si simple. Il songea même à l'accepter durant quelques secondes, le regard plongé dans les yeux azurs de son ancienne fiancée. En contre partie, son sens du devoir et de la justice ne le laisserait pas faire. Il ne pourrait jamais faire semblant d'être une autre personne. Il ne pourrait pas vivre avec cette injustice sur la conscience. D'un autre côté, sa vie était en jeu. Il avait donc le choix entre laisser croire à Marilyn qu'il le ferait tout en continuant ses activités, ou bien lui dire la vérité. Il ne savait pas trop quel chemin choisir à ce moment précis. Il répondit à voix haute, autant à Marilyn qu'à lui-même.

    "Je vais y réfléchir."

    Il aurait beaucoup aimé que Marilyn accepte la situation, mais il comprenait la difficulté de la tâche. Il était plus mature à présent et il était beaucoup moins égocentrique qu'à ses dix-sept ans. Il était prêt à accepter qu'elle n'était pas prête pour tout cela, à ce moment précis. Il comprenait aussi que tout cela était beaucoup sur les épaules de la jeune médecin qui avait actuellement le devoir de l'envoyer chez les fous, à une mort certaine. C'est pourquoi, malgré la confiance qu'il avait en elle, il ne pouvait prendre d'avantage de risques. C'est aussi pourquoi il préféra ne pas en rajouter sur la vie hors de SHIVA, tant que Marilyn elle même, ne lui demande. Il l'embrassa sur le front et lui fit un sourire. Puis il se releva et retourna au coin "examen" de la pièce, toujours en souriant. Il se devait de détendre l'atmosphère, ou du moins, de ne pas en rajouter sur les épaules de sa Marilyn.

    "On serait peut-être mieux de le faire cet examen..?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilyn B. -F024B-
    d i s t u r b e d a d m i n

avatar

Féminin Nombre de messages : 699
Age : 28
Prénom : Maëva
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Oui
Avatar : Kristen Bell
Date d'inscription : 18/11/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 28.
• Compétences: Médecin. Intelligence. Surdouée.
• Relations:
MessageSujet: Re: You got it. Some kind of magic. Hypnotic. PV Gavin.   Ven 2 Jan - 4:21

    « Je vais y réfléchir » Une simple phrase, même pas une promesse, mais qui suffit à Marilyn. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres et elle passa l’une de ses mains dans ses cheveux, remettant en place l’une de ses longues mèches blondes. En tant normal, la matricule médecin n’aurait pas été satisfaite d’une réponse aussi évasive venant de n’importe qui mais venant de Gavin, c’était déjà quelque chose. Il était plein de surprises mais elle commençait à le cerner. Alors qu’il déposait un baiser sur son front, Marilyn ne put contenir une larme qui roula le long de sa joue, larme qu’elle essuya en détournant la tête, essayant vainement de se cacher. La matricule médecin n’avait jamais pleuré depuis qu’elle était née à SHIVA car tout était parfait ici. Solidarité, bonheur, perfection...Cette simple larme avait donc un drôle de goût, une saveur amère mais aussi sucrée, et lorsqu’elle recroisa le regard de Gavin, son sourire, elle cligna des yeux plusieurs fois, tentant de reprendre une certaine contenance.

    « On ferait peut-être mieux de le faire cet examen ? » Et la jeune femme éclata de rire, un petit rire clair et cristallin, totalement spontanée et non prémédité. Même Marilyn en fut surprise et elle porta sa main devant sa bouche, essayant de l’étouffer. « Désolée » s’excusa t elle en se levant, lissant sa blouse blanche. « Alors M099S… Comment vas t on aujourd’hui ? Bien dormi ? Bien mangé ? » reprit elle d’un ton taquin et plus léger en s’approchant du soldat, attrapant ses lunettes au passage qu’elle enfila sur son nez aquilin. Sans s’en rendre compte, Marilyn avait changé de facette, s’ouvrant irrémédiablement à Gavin en montrant son côté plus léger. Un changement, un déclic, qui venait de se faire naturellement, renvoyant sans le savoir à des souvenirs aujourd’hui oublié.

    --

    « GAVIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN ! » hurla Marilyn, âgée de sept ans, alors qu’elle venait de se prendre les pieds dans un trou, dans le bac à sable de son jardin, qu’elle savait creusée par le jeune garçon. Il n’y avait que lui pour faire chose pareille. D’ailleurs alors que la tête blonde se relevait, crachant le sable qui s’était insinué dans sa bouche, elle entendit le rire sous cape de son voisin. Il déboula comme une furie de derrière la haie qui séparait les deux maisons et n’eut pas le temps d’arriver à sa hauteur qu’il se prenait une pelle et un râteau en plastique en pleine figure.

    « Espèce de… De… De grosse va ! » s’insurgea Gavin en se tenant le nez qui coulait à présent à flot alors que Marilyn riait de plus belle. « Petite nature ! » s’exclama t elle juste avant qu’il ne se jette sur elle et qu’ils ne roulent dans le sable, gâchant par la même occasion les beaux habits du dimanche.

    Leur relation avait commencé comme cela, par une série de coups, d’insultes et de disputes en tout genre sur un ton taquin, se faisant les pires vacheries que l’on pouvait faire étant gosses avant de se réconcilier avec un milkskake et des cookies.



(je m'excuse de ne pas écrire des centaines de lignes, j'éspère que cela te va... J'aime quand ça avance rapidement comme cela surtout quand on arrive pas à develloper. lol.)

_________________
lie awake in bed at night
and think about your life
do you want to be different?
try to let go of the truth
the battles of your youth
'cause this is just a game
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin P. -M099S-

avatar

Féminin Nombre de messages : 24
Age : 31
Prénom : Sophie
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Toujours ouvert aux proposition ;)
Avatar : Jensen Ackles
Date d'inscription : 07/12/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 29 ans
• Compétences: Soldat - Renégat
• Relations:
MessageSujet: Re: You got it. Some kind of magic. Hypnotic. PV Gavin.   Mer 14 Jan - 0:00

    Gavin, ayant reprit sa place sur le lieux d'examen, laissa Marylin prendre sa température, son pouls, son poids, bref, il la laisse vérifier à quel point il était "parfait" pour SHIVA. Elle lui posa les questions habituelles, il lui répondit les mêmes choses qu'à l'habitude. Sauf en ce qui concernait son sommeil. En fait, il n'avait pas assez dormi, beaucoup trop énervé par ce rendez-vous avec elle. Pensant toute la nuit à la réaction qu'elle ferait en voyant son torse barbouillé. Finalement, il s'en était pas si mal tiré. Pendant qu'elle calculait les battements de son coeur, il ne pouvait détacher ses yeux d'elle, puis il ne pu s'empêcher d'éclater de rire, sans raison apparente. En fait, il venait de se souvenir que lorsqu'ils étaient jeunes, Marilyn avait toujours refusé de jouer au docteur avec lui. Maintenant, depuis quatre ans, il était servit! Devant le regard d'incompréhension de Marylin, il fit un signe négatif de la tête, afin qu'elle laisse tomber. Il n'était pas encore prêt à tout lui révéler sur leur passé, et elle non plus.

    Elle sembla tout de même perdu dans ses pensées durant quelques minutes, mais cela arrivait souvent, et Gavin ne se fit pas insistant. Il la laissa s'enfermer dans son habituelle bulle de silence, tout en la regardant avec un sourire. La situation était redevenue très familière. Pourtant, quelque chose avait bel et bien changé, ils le savaient tous les deux. Gavin avait prévu d'inviter Marilyn dîner au restaurant, pour son anniversaire, et aussi pour la St-Valentin qui était proche. Cette fête commerciale n'existait pas dans les murs de SHIVA, mais Gavin, lui, connaissait cette date et tenait à faire un petit quelque chose tout de même. Il pensa pourtant, que le moment était mal choisi pour l'inviter. Il prendrait la peine de le faire un peu plus tard dans l'après-midi, par téléphone ou alors en personne durant sa pause de quinze heures, mais pas maintenant. Une chose à la fois. Gavin avait perdu la gravité des dernières minutes, et un sentiment de légèreté, de paix l'avait envahi. Comme si un fardeau lui avait été enlevé des épaules. Il se releva en position debout après quel'examen soit terminé, Marylin était toujours quelque peu dans sa bulle et Gavin se sentit presque mal de l'en sortir.


    "Ça va? J'ai l'impression de t'avoir perdu pendant quelques minutes?"

    Gavin savait qu'il devait partir et laisser la place au prochain patient de Marilyn, mais il devait s'assurer qu'elle allait bien, qu'elle n'était pas en train de lui cacher une future explosion d'anxiété, qu'elle n'était pas trop traumatisée ou quoi que ce soit. Non pas qu'il s'inquiétait pour lui-même. Mais bien qu'il savait que ce qu'il venait de lui dire avait probablement brisé quelque chose d'important chez Marilyn. Sa confiance envers SHIVA, ou par dessus tout, sa confiance envers elle-même. Cette confiance même qui faisait d'elle une personne aussi forte, aussi adorable. Il glissa sa main sur la joue de la matricule médecin avec un regard tendre. Il savait qu'elle allait devoir la quitter dans la minute et cela le rendait mal, son estomac était noué à cette idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You got it. Some kind of magic. Hypnotic. PV Gavin.   

Revenir en haut Aller en bas
 
You got it. Some kind of magic. Hypnotic. PV Gavin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EDH for magic
» Age of Magic
» Magic Work - Les bizarr'Sisters
» Magic ball ^^
» It's magic banane is the

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
_ E X I S T E N C E Z E R O * :: • Entrez dans la cité • :: • Quartier B • :: » Clinique-
Sauter vers: