_ E X I S T E N C E Z E R O *


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il y a les jours avec et les jours sans ... [Pv Saundra et Susanna]

Aller en bas 
AuteurMessage
Juliette M. -F456T-

avatar

Féminin Nombre de messages : 204
Age : 27
Prénom : Lili
Avatar : Mary E. Winstead
Double Compte : Non
Date d'inscription : 11/12/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 18 ans
• Compétences: Comédie
• Relations:
MessageSujet: Il y a les jours avec et les jours sans ... [Pv Saundra et Susanna]   Lun 15 Déc - 14:43

[By Adore Me]

    Tout partait dans le mauvais sens en ce moment … Les représentations étaient sans cesse cachées par des incidents quelconques, les sorties devenaient de véritables tortures. Juliette se demandait pourquoi sa vie chavirait de la sorte entre le chaud et le froid ! Un jour tout allait bien et le lendemain tout basculait et elle se retrouvait dans des situations extrêmement étranges. La demoiselle se prit la tête dans les mains, elle était assise en sous-vêtements sur son lit. Elle voulait que tout cela s’arrête ! Elle voulait retrouver son quotidien habituel et que sa vie redevienne normale … Ses représentations devaient impérativement retrouver leur normalité et leur bon fonctionnement, elle voulait pouvoir s’amuser sans se faire agresser par des Essentials en colère et boire tranquillement au bar avec des amies sans que des Brains ne s’amusent à les reluquer toute la soirée. Juliette envoya son oreiller dans le mur d’un geste sec et violent, elle avait songé à se rendre au gymnase dans l’espoir d’y trouver cette chose sur laquelle les gens s’amusent à donner des coups. Elle se serait bien amusée ! Frapper sans pour autant faire mal … Frapper uniquement pour la plaisir de frapper sans vouloir blesser ou pire tuer. Mais Juliette avait peur de se rendre dans le quartier des soldats depuis l’autre soir, tout avait prit une tournure si rapide ! Et les choses étaient devenues tellement horrifiantes en une demi-seconde !

    --Flash-back--

    « - Tu vas me le payer ! »


    Juliette et ses amies tournèrent leur iris vers ces deux Essentials … Elles se lancèrent des regards inquiets, si ils se battaient les soldats allaient encore intervenir et leur soirée serait totalement gâchée. Une des demoiselles prit son courage à deux mains et s’avança d’un pas décidé vers le duo d’homme qui allait se jeter l’un sur l’autre dans une petite seconde. Bien sûr les Essentials ne sont pas tous comme ces deux là mais Juliette commençait sérieusement à se demander pourquoi Shiva donnait la permission à ces êtres humains plus sauvage que des animaux d’entrer dans le bar de la ville … L’imprudente demoiselle se plaça entre les deux fermiers et Miss Mowens fit des grands signes à cette fille pour qu’elle se déplace. Si elle désirait recevoir un coup c’était exactement la technique à utiliser !

    « - Messieurs ne croyez-vous pas qu’il serait préférable de vous calmer ? »

    La belle comédienne soupira longuement et hocha négativement la tête, l’un des deux hommes poussa violemment cette jeune fille qui n’avait rien à faire entre eux. Juliette aida cette personne à se relever, les deux Essentials allaient en venir aux mains ! C’était désormais inévitable … Ils se ruèrent l’un vers l’autre et s’attrapèrent avec méchanceté par les bras et la taille. L’adolescente détestait les conflits mais les combats étaient une chose qu’elle ne pouvait pas supporter ! Voir deux personnes s’entretuer n’était jamais amusant. Elle ne pouvait pas les empêcher de se faire du mal mais les soldats en avaient le droit. Et ceux-ci arrivèrent très vite, arme en main. Juliette craignait énormément les armes à feu, elle se sentait aussi inoffensive qu’un petit lapin devant ces horribles choses qui crachaient des balles si vite que personne ne pouvait jamais les voir. Les soldats tentèrent de séparer les deux Essentials mais ceux-ci se débattirent dans l’espoir de pouvoir continuer à montrer à l’autre qui était le plus fort. Soudain, le poing d’un fermer s’abattit sur le visage d’une jeune femme soldat … Miss Mowens horrifiée par cet acte répugnant s’empressa de rejoindre la victime et se pencha vers elle tout en lui parlant d’un ton doux :

    « - Tout va bien ? Attendez, je vais appeler des secours ! »


    Mais la jeune femme pourtant blessée refusa l’aide de Juliette et la repoussa légèrement. Déçue de ne pas avoir aidé, Miss Mowens se recula pour ne pas recevoir un coup elle aussi. La comédienne voulait sortir au plus vite, prendre ses affaires personnelles et quitter les lieux mais ses amies qui étaient venues avec elle pour passer une soirée entre filles semblaient bien amusées par ce spectacle horrifiant. L’adolescente était peut-être trop sensible mais dès qu’il s’agissait de violence … Elle tournait la tête … Juliette attendit donc patiemment que tout cela se termine en maudissant ces deux fermiers. Ils avaient eu la chance d’être convié à faire partie de l’élite de l’humanité et voilà à quoi ils s’amusaient. Les soldats parvinrent à neutraliser les deux individus tout allait rentrer dans l’ordre ! Juliette soupira de soulagement et regarda avec mépris les Essentials quitter la pièce encerclés par les soldats. Qu’adviendrait-il d’eux ? Seraient-ils bannis de Shiva ? Pourquoi ne pas tout de suite les tuer dans ce cas ? L’extérieur était si horrible … Même les gens comme ces deux fermiers ne méritaient pas un tel châtiment.

    --Flash-back--

    Et cet épisode de la vie de Juliette n’était que le début ! Elle ne parvenait pas à retrouver sa tranquillité et cela l’énervait au plus haut point. Pourquoi devait-elle toujours se trouver au mauvais endroit au mauvais moment ? L’adolescente enrageait intérieurement … Elle avait tellement de questions à propos de l’extérieur mais tout cela devait rester dans sa petite tête et jamais personne ne devait entendre ces interrogations. Aujourd’hui, elle irait manger à la cafétéria collective … Peut-être y croiserait-elle quelqu’un qu’elle connaissait ? La belle brune avait envie de parler à des « proches » ou du moins des gens en qui elle avait confiance. Peu d’exemples s’imposaient à elle et pour cause même si Juliette était désormais parfaitement intégrée à Shiva, elle n’était réellement proche que de quelques personnes. La jeune fille passa très rapidement sous la douche puis enfila une robe bleue surmontée d’un gilet noir. Elle sortit et se dirigea vers la cafétéria perdue très loin dans ses songeries. Elle percuta soudain un corps musclé et dur, ses joues se tintèrent de rouge et elle baissa les yeux en articulant un timide « Excusez-moi ». Le soldat lui lança un regard indifférent et continua son chemin.

    La miss soupira et releva la tête tâchant cette fois de regarder dans quelle direction elle se dirigeait. Sa tête la faisait beaucoup souffrir … Et elle avait envie de pleurer ! Juliette entra dans l’endroit et tous les regards se posèrent sur sa frêle silhouette. Miss Mowens ne prêta aucune attention à tous ces gens qui la scrutaient avec étonnement. Peut-être parce qu’elle n’avait pas son grand sourire habituel ou tout simplement car elle semblait triste. L’adolescente prit une pomme rouge et se dirigea vers une table libre en y posant son plateau. Elle n’avait pas faim ! Elle ne savait même pas pourquoi elle était venue ici … Juliette entendit les portes s’ouvrir et une lueur d’espoir brilla dans son regard mais très vite elle reposa les yeux sur son fruit ce n’était qu’un Brain totalement inconnu. Une voix familière se fit entendre derrière elle et la jeune fille tourna le regard en découvrant une gracieuse demoiselle qui semblait se diriger vers une table vide elle aussi.

    « - F125T ! »

    Juliette connaissait le prénom de cette jeune fille car elles avaient beaucoup parlé lors des cours que celle-ci avait donnés à la comédienne. En effet F125T avait été un professeur de danse hors du commun ! Elle savait donner un cours en captivant toute l’attention de son élève. Miss Mowens le considérait comme une amie. Saundra était son prénom mais jamais Juliette n’oserait le prononcer … C’était trop intime et privé pour qu’elle se permette une telle chose. Elle refusait catégoriquement d’appeler qui que ce soit par son prénom. Excepté ses amis très proches … C'est-à-dire personne ! Juliette lui fit un grand sourire en espérant sincèrement que celle qui fut son professeur de danse comprenne qu’elle l’invitait à venir s’asseoir avec elle à sa table. F456T entendit une nouvelle fois la porte s’ouvrir et constata avec émerveillement qu’aujourd’hui devait être le jour où elle se rapprochait du « chaud » car pour une fois elle croisait des gens qu’elle connaissait ! Juliette hésitait … Devait-elle faire de grands signes de la main à la Brain qui l’avait aidée à s’intégrer à Shiva ou devait-elle attendre que celle-ci approche ? F456T hésitait …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susanna J. -F119B-
    f l o w e r a d m i n

avatar

Nombre de messages : 480
Age : 34
Prénom : Hélène.
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Oui.
Avatar : Summer Glau.
Date d'inscription : 18/11/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 24 ans.
• Compétences: Chercheuse.
• Relations:
MessageSujet: Re: Il y a les jours avec et les jours sans ... [Pv Saundra et Susanna]   Mer 24 Déc - 19:07

[Pour info, Saundra n'a jamais été prof de danse. Elle ne le deviendra qu'à sa retraite puisque pour le moment, elle est la danseuse étoile vedette. Wink ]

    -DEBUT DU FLASHBACK-

    Elle aimait arpenter les rues de SHIVA. C’était peut être en raison de ses fonctions. A trop rester enfermée dans un laboratoire ne sentant rien d’autre que la stérilisation et le formol, elle avait besoin de voir autre chose que ces murs blancs et cet environnement neutre au possible. L’extérieur était si différent et si agréable. Elle aimait sentir la caresse dorée des rayons du soleil sur sa joue translucide, sentir le souffle léger du vent venir faire onduler ses longs cheveux bruns et ses oreilles être le réceptacle des multiples bruits qui au contraire de ceux du laboratoire n’étaient pas étouffés. Les conversations bruyantes des matricules Soldiers remplaçant les chuchotis des matricules Brains. Le pépiement joyeux des oiseaux contre l’entrechoc des tubes à essais. De manière générale cependant, elle se contentait de marcher jusqu’au parc et de s’y poser une heure ou deux avant d’aller à la salle de sport admirer
    –M118S-. Parfois, elle se munissait d’un livre dont elle parcourait ingénument les pages en relevant les yeux dès lorsqu’il y avait quelque chose d’autre qui attirait son attention. Le vent faisant remuer légèrement les feuilles des arbres environnants. La conversation animée de deux matricules dans les rues de SHIVA. Ou tout simplement le simple passage d’un passant devant son banc favori. Celui où elle s’installait toujours et avec qui elle avait instauré une sorte de complicité silencieuse. Lorsqu’elle arrivait, il était toujours libre, comme s’ils avaient passé un contrat tacite entre eux. Elle prenait soin de lui, de ses blessures possibles en raison des intempéries et lui, il l’attendait, chassant les possibles promeneurs de son confort somme toute résiduelle.

    Mais ce jour-là, il avait failli à ses obligations. Sur sa lourde planche de bois, se trouvait une jeune fille frêle en qui Susanna eut l’impression de se voir à l’orée de son premier jour à SHIVA. Elle se tenait de la même façon qu’elle à l’époque. Du moins comme elle s’était tenue avant l’arrivée de son alter-BRAIN. La jeune femme fronça légèrement les sourcils. Bien sûr, elle fut légèrement frustrée de trouver sa place prise et elle ne savait que faire pour le moment. Lui dire de partir, partir elle-même ou bien encore aller vers elle. Si son meilleur ami avait été là, c’est ce qu’il aurait fait. Quant bien même au vu des couleurs qu’elle portait. Une Talent. Ce genre de matricule avait toujours impressionné Susanna. Elle leur enviait leur grâce et leur talent incomparable. Certes, objectivement parlant, ils n’avaient rien de bien transcendant ou d’utile pour la cité. Seulement, ils apportaient ce qu’aucun autre matricule, quelque soit son rang, ne pouvait amener : du rêve. La décision ne fut donc pas très longue à venir et elle marcha d’un pas assuré vers son banc. Elle allait faire ce qu’elle devait faire comme on l’avait fait à une époque pour elle.

    « Bonjour. Matricule –F119B-. »

    -FIN DU FLASHBACK-


    Elle détestait l’heure du déjeuner. Il y avait toujours énormément de monde et la plupart du temps, il lui était difficile de trouver quelqu’un qu’elle connaissait pour déjeuner avec. Elle détestait manger seule, ne trouvant rien d’autre de plus pathétique que ça. Mais le réfectoire était si immense et ses amis si peu nombreux qu’elle n’avait pas toujours le choix que de s’installer seule à une table et de manger en tête à tête avec elle-même. Une fois encore, lorsqu’elle eut récupéré son plateau avec le repas commun à tous, ne laissant aucune place aux goûts des uns et des autres qui devaient nécessairement être différents, elle promena son regard sur la salle et une fois de plus ne trouva aucun matricule Brain de sa connaissance, et moins encore Ezechiel. Alors qu’elle avançait en cherchant une place où s’installer sans gêner qui que ce soit, elle fut relativement soulagée en découvrant une de ses connaissances.

    « -F456T- ! Bonjour. »

    Ouf, elle ne mangerait pas seule aujourd’hui. Elle appréciait énormément la matricule Talent depuis ce fameux premier jour dans la cité idéale. Elle avait décidé de la prendre sous son aile comme Ezechiel l’avait fait avec elle. Mais même si elle l’invitait parfois aux sorties faites par ses amis Brains, elles n’étaient pas encore aussi proches qu’elle l’était de son alter. C’était sans doute une simple question de tempérament. Comme elles étaient toutes les deux aussi timides et réservées l’une que l’autre, les choses se mettaient en place mais avec du temps.

    « Je peux me joindre à vous ? » interrogea-t-elle les deux jeunes femmes qui discutaient sur un sujet ayant certainement rapport avec leur matricule. Ce n’est qu’en posant le regard sur le visage de la matricule accompagnant son amie que Susanna se rendit compte qu’elle se trouvait en face de la danseuse étoile vedette de SHIVA. Extrêmement honorée, elle opina de la tête vers cette dernière en lui souriant aux anges. Elle ne perdait jamais une occasion de se rendre à un de ses spectacles. Et plus d’une fois, elle avait eut envie de se laisser porter par les merveilles musicales comme elle le faisait. Elle s’entraînait à la danse également, mais seule, dans sa chambre. Pour rien au monde, elle n’aurait le courage ou l’audace de faire subir tel spectacle à d’autres personnes qu’elle-même. Même des proches. Encore moins de prendre des cours de danse, c’était au dessus de ses forces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Il y a les jours avec et les jours sans ... [Pv Saundra et Susanna]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Régime des quatre jours
» LES 100 PREMIERS JOURS DU GOUVERNEMENT DE MADAME PIERRE LOUIS !
» [UploadHero] Le jour de gloire [DVDRiP]
» Cake aux tomates séchées, feta, basilic.
» Martelly,Deza et Thunder DOIVENT CHOISIR DE VIVRE AVEC OU DE MOURRIR SANS EUX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
_ E X I S T E N C E Z E R O * :: • Entrez dans la cité • :: • Quartier C • :: » Cafétaria collective-
Sauter vers: