_ E X I S T E N C E Z E R O *


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Talk is cheap [R.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tally R. -F135E-

avatar

Nombre de messages : 52
Prénom : Caroline
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Une fois ma présentation terminée
Avatar : Kristen Stewart
Date d'inscription : 03/12/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 22 ans
• Compétences: Cowgirl
• Relations:
MessageSujet: Talk is cheap [R.]   Mer 7 Jan - 19:34






Les cheveux au vent et le cœur battant à 100 à l’heure, Tally parcourait les champs de SHIVA. Elle venait tout juste de terminer sa longue journée de travail et n’en ressortait que plus heureuse. Elle aimait cette ville, elle aimait ces champs, ce calme et cette tranquillité qui l’entouraient sans cesse. Elle ne savait pas d’où elle venait mais ressentait au plus profond d’elle que jamais sa vie n’avait été aussi bien organisée et dirigée. Certain devait trouver cela frustrant, elle trouvait cela rassurant. Elle s’était dégoté une certaine liberté dans toute les règles et contraintes qu’imposait SHIVA. A vrai dire, il ne lui fallait pas des montagnes de choses pour qu’elle puisse se sentir libre et SHIVA lui offrait ce dont elle avait besoin. Nulle nécessité de se plaindre ou de désirer être tenue au courant de ce qui se passait ailleurs. Cet endroit-là lui convenait parfaitement, elle y avait fait la connaissance de divers personnages hauts en couleur et ne le regrettait aucunement. Elle aimait la vie qu’elle menait bien que cette impression d’entacher à la perfection de SHIVA ne pouvait la quitter. Ses mains salies par le travail et ses vêtements empestant diverses odeurs n’arrangeaient rien à cette sensation impureté. Elle accéléra donc sa course pour rejoindre les appartements attribués aux Essentials. Là elle se débarrassa de ses habits sales et pris une douche sans même se laisser le temps de recouvrer une respiration normale. Une seule idée s'insinua alors dans son esprit. Une seule envie. S'enfermer à double tour dans sa chambre, plongée dans l'obscurité, et n'en ressortir que dans une, voir deux heures, quand son manque de confiance en elle se serait momentanément effacé de son cerveau. Quand elle serait prête, à nouveau, à affronter les autres matricules et leur talent si facilement décelable. Là elle retrouverait Saundra et elle serait une fois de plus frappée par sa grâce. Elle quitterait enfin son amie et idole pour aller se morfondre, encore...

Tally avait pour habitude d'être d'un optimiste à toutes épreuves, et son comportement défaitiste de ces derniers temps faisait plus que la troubler. C'était comme si elle traversait une mauvaise période dont elle voulait se sortir le plus vite possible. Se noyer dans les doutes ne lui servait à rien. Elle avait besoin de retrouver son sourire mais c'était comme si quelque chose l'en empêchait. Elle avait même songé à aller rendre visite aux médecins de la ville, dans le cas où elle serait atteinte d'une quelconque maladie. Une maladie dont les seuls symptômes seraient une envie de rester seule, coupée du monde. Le bonheur lui semblait non-accessible et c'est ce qui l'effrayait le plus.
Pour échapper à un moment de désarroi de plus, la jeune femme ne rejoignit pas sa chambre comme elle l'avait prévu en allant prendre sa douche. Elle avait à présent l'envie de se diriger vers un endroit plus immense et où il lui serait aisé de passer inaperçue. Le parc lui paraissait alors être l'endroit idéal. Sur un banc, elle aurait l'air d'attendre quelqu'un si bien que personne n'oserait la déranger, ni même lui poser là moindre petite question. Alors elle pourrait rester seule et la proximité avec la nature lui permettrait de ne pas plonger dans des desseins trop sombres... Tally avait pris sa décision et se faisant elle alla droit en direction du parc sans prendre la peine de discuter avec des matricules qu'elle pouvait connaître. Son unique but, son point d'encrage était ce banc particulier caché des yeux de tous par une flore considérable. Ce banc qui offrait malgré lui un spectacle envoutant à cette heure de la journée où certaines fleurs se réveiller pour offrir au monde leur beauté.


Dernière édition par Tally R. -F135E- le Jeu 15 Jan - 13:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron B. -M125T-

avatar

Masculin Nombre de messages : 69
Age : 25
Prénom : Axel
Avatar : Josh Hartnett
Double Compte : Nop'.
Date d'inscription : 05/12/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 23 ans.
• Compétences: Photographe & Dessinateur.
• Relations:
MessageSujet: Re: Talk is cheap [R.]   Jeu 15 Jan - 13:01

    (( Un peu court, j'le reconnais mais petits problèmes avec mon ordi --"
    Pardon ma Caliine <3 ))

    Aaron s'arracha aux bras de morphée en fin d'après midi, lorsque le soleil commençait à être déjà bien bas dans le ciel. Il se redressa pour se rassoir sur sa chaise. Des photos étaient étalées un peu partout sur son bureau. Il en enleva une restée collée à sa joue et eut un sourire amusé en imaginant sa tête. Il fila donc à la salle de bain d'un pas pressé dans le but de remettre rapidement de l'ordre dans sa chevelure. Hors de question de rater le coucher de soleil ! Il s'était juré d'aller prendre quelques clichets à la plage artificielle, mais un rapide coup d'oeil à sa montre lui indiqua qu'il était trop tard. Le temps d'y aller, la nuit serait déjà tombée. Il laissa échapper un soupir et réfléchit... Le parc n'était pas une mauvaise idée, la luminosité y était bonne quand la chance lui souriait, et cet endroit était magnifique. Les éclats de lumière orangée sur les arbres rendaient l'endroit agréable, enivrant... Va pour le parc ! Il enfila une tenue propre et claqua la porte en sortant, l'appareil photo au cou.

    Une fois dehors, Aaron marchait le nez en l'air, guettant la course du soleil. Il aurait couru si les rues n'avaient pas été aussi pleines. Les heures de pointes, en voiture ou à pied, c'est vraiment pénible...! Obligé de jouer des coudes pour se frayer un chemin jusqu'au parc, il finit par s'arrêter net devant les hautes grilles en fer sombre. Un rapide coup d'oeil vers le ciel lui arracha un sourir victorieux : pile à l'heure. Le crépuscule commencait tout juste et les éclairs roses déchiraient le ciel d'une façon magnifique. Il s'avança en portant l'appareil à ses yeux. Rapide mise au point, presque un réflex, et hop ! Une belle série de l'étang. Il s'avancait, shootant encore et encore tout ce qui attirait son oeil, il ferait son tri plus tard.

    *Une dernière et...*
    Arrêt sur image, le doigt en suspend au dessu de son zoom. Il baissa lentement son appareil en détaillant le spectacle qui s'offrait à lui : une jeune femme assise sur un banc, seule avec ses pensées qui semblaient la torturer. Les derniers rayons de la journée laissaient apparaître des reflets dans ses cheveux bruns roux et faisaient briller ses yeux perdus dans le vide. Elle ne semblait pas heureuse, et voulait sans doute rester seule. Malgré cela, Aaron s'autorisa un dernier clichet et s'avança :
    - Bonsoir, je suis photographe, Matricule -M125T-. Je... Euh...
    Avoir l'impression de ne pas être très écouté n'est jamais très agréable, mais parler dans le vide l'est encore plus. Elle n'avait pas même eut un regard pour lui. Elle ne s'était même pas donné la peine de lever le nez du sol pour voir qui s'était rapproché, rien du tout ! D'abord troublé par ce manque de réaction, Aaron haussa les épaules et fit quelques clichets de l'étang où quelques canards se prélassaient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tally R. -F135E-

avatar

Nombre de messages : 52
Prénom : Caroline
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Une fois ma présentation terminée
Avatar : Kristen Stewart
Date d'inscription : 03/12/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 22 ans
• Compétences: Cowgirl
• Relations:
MessageSujet: Re: Talk is cheap [R.]   Ven 23 Jan - 0:19


Découvrez Yiruma!


Occupée à se changer les idées, à trouver un quelconque sujet susceptible de lui faire oublier la souffrance qu’elle s’infligeait à elle-même, cherchant désespérément le souvenir qui la ferait rire sans qu'elle trouve sa réaction déplacée, Tally n'entendait plus rien de ce qui se passait dans le parc. Un drame aurait pu se produire, là, juste sous ses yeux, plongeant ainsi la parfaite SHIVA dans un chaos sans précédent, une terreur inégalable, elle ne l'aurait même pas remarqué. Elle était ailleurs, absorbée par de vaines rêveries, peu distrayantes cependant. Après tout rien à l'instant n'aurait pu lui offrir une quelconque distraction, aussi petite puisse-t-elle être.
Les fleurs qu'elle voulait admirer semblaient avoir perdu de leur beauté. Leurs couleurs si particulières, si marquées semblait être devenue fades, presque grises, dépourvues de leur habituel éclat. La brise que la jeune femme voulait tant sentir parcourir sa peau telle une caresse délicieuse, amoureuse, n'était pas au rendez-vous et lassait place par instant à de fortes bourrasques, gênantes, décoiffantes, apportant leur lot de feuilles encombrantes. A vrai dire, l'humeur de l'Essentials était telle que tout lui paraissait lourd et négligé. Ça en devenait presque déprimant. Levant les yeux au ciel dans un moment de désespoir total, elle fut émerveillée par la parfaite association du rose-orangé et du bleu de plus en plus sombre provoquée par le couché du soleil. C'est sur la plage qu'elle aurait du se rendre. Elle les aurait vu le spectacle indescriptible qu'elle voulait voir et elle aurait eu droit à sa brise légèrement parfumée.Espérant qu'il ne serait pas trop tard pour atteindre la plage avant la tombée de la nuit,la jeune femme se leva d'un bond; prise d'un soudaine gaité, d'une envie de gambader dans le sable fin et de sauter, comme une gamine, au bord de l'eau.
Une fois de plus Tally s'était prouvée qu'elle pouvait facilement passer de la jeune fille fragile et déprimée à la boule d'énergie croquant la vie à pleine dent, et c'était cette facette là de sa personnalité qu'elle aimait le plus. Contentant sa joie, elle entreprit donc la traverser du parc, visualisant la route qu'elle se devait de suivre pour atteindre son but le plus rapidement sans pour autant courir. En fait elle était à mi-chemin entre la course et la marche lorsqu'elle s'arrêta brusquement près du lac. Sur la rive opposée, un jeune homme était occupé à prendre des photos. Elle était passée prés de lui quelques instants plus tôt mais venait à peine de le remarquer. Elle se souvint alors avoir entendu une voix masculine lorsqu'elle rêvassait. Elle n'y avait prêté aucune attention, pensant que l'on ne s'adresser pas à elle. Trop idiote, elle n'avait même pas vérifier que ça n'était véritablement pas à elle que l'on parlait. Quoiqu'il en était, la voix qu'elle avait crut entendre s'accordait au visage qu'elle apercevait. Sur un nouveau coup de tête elle fit demi-tour, sur ses pas mais cette fois-ci avec une démarche plus lente. Une démarche qui lui laissait le temps de réfléchir plus amplement à ce qu'elle pourrait dire. Néanmoins, elle atteignit bien trop rapidement sa destination et n'avait donc trouver aucun sujet de conversation plus ou moins potable. Elle se sentit alors extrêmement bête, elle n'avait pas pour habitude de faire le premier pas bien qu'en réalité ça n'était pas elle qui l'avait effectué, de plus elle ne pouvait décemment passe diriger vers lui pour demander si il lui avait adressé la parole alors qu'elle l'avait snobé royalement.
Cependant, après avoir poussé un long soupir, Tally s'approcha de l'inconnu. La plage et la solitude était désormais devenus peu attrayants et, à sa connaissance, personne à SHIVA était capable de se montrer volontairement odieux. Elle n'avait rien à perdre. Elle pris donc place auprès du jeune homme et resta là, silencieuse, ne lui accordant aucun regard mais cherchant plutôt ce que lui pouvait bien photographier en prenant soin de ne pas le gêner. Il était un Talent, il ne fallait pas être un devin pour le comprendre, et elle affectionnait particulièrement ces matricules-là. Ils savaient faire de si belles choses, leur don était époustouflant, si bien que l'envie de voir une des photos qu'il prenait se glissa alors dans l'esprit de la jeune femme. Elle ne se rendit compte qu' à ce moment là que sa présence pouvait paraître étrange et qu'elle passait sûrement pour une folle aux yeux du photographe.

Je suis le matricule F135E et je crois t'avoir complètement snobé tout à l'heure. Je voulais juste m'en excuser, je n'ai pas l'habitude d'agir ainsi. J'étais juste... euh ... ailleurs. Oui ailleurs je pense que c'est le bon mot. Enfin voilà je ne voulais pas donner une mauvaise image de moi et je pense que je suis vraiment en train de trop parler pour ne rien dire qui plus est donc je vais me taire avant de m'enfoncer encore.

Elle avait tenté de garder un ton calme mais comme à chaque fois que la nervosité la prenait, elle s'était lancée dans des explications inutiles et ses joues avaient viré au rouge écarlate. Et elle se sentit encore plus idiote que quelques minutes auparavant. Après tout, elle aurait vraiment du se rendre sur cette sale plage...




[ Désolée pour le retard, avec l'annif à JoOw je pouvais pas le taper & pour le reste je t'en avais parler enfin bon. En plus ça vole pas bien haut.
Disouley Noursnours =( ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Talk is cheap [R.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Talk is cheap [R.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Thranduil - Do not talk to me of dragon fire. I have faced the great serpents of the North
» i love cheap thrills (w/ phewis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
_ E X I S T E N C E Z E R O * :: • Entrez dans la cité • :: • Quartier C • :: » Parc-
Sauter vers: