_ E X I S T E N C E Z E R O *


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Félicia K. (U.C)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Félicia K.

avatar

Féminin Nombre de messages : 1
Age : 26
Prénom : Paloma
Avatar : Cintia Dicker
Date d'inscription : 18/01/2009

Détails de la matricule :
• Âge: 21 ans
• Compétences:
• Relations:
MessageSujet: Félicia K. (U.C)   Dim 18 Jan - 17:58



-- © LJ

FELICIA KOVALEVSKY
« And birds go flying at the speed of sound, to show you how it all began. »


    » Prologue; dossier nouvelle matricule, ancienne identité.

      NOMS — Kovalevsky
      PRÉNOMS — Félicia, Iana
      SURNOMS — Féli, Lili, Licia, Féfé (mais elle a toujours détesté celui-ci), Capitaine Félicia.
      DATE & LIEU DE NAISSANCE, ÂGE — 9 mai à Prague, 21 ans


    » Chapitre premier; l'oubli.

      1" Je reviendrais te chercher. "

      C'était à la fin du mois de décembre. Irina Kovalevsky tenait sa fille par la main. Il faisait nuit noire et très froid, Irina marchait vite et la toute petite Félicia avait bien du mal à suivre le pas. Elles s'engouffrèrent dans une petite rue mal éclairée et s'arrêtèrent devant une grande porte en bois. Irina s'accroupit pour être à la même hauteur que sa fille :
      " Ma Féli chérie ... " dit-elle avant d'être coupée par une quinte de toux. " ... Je te laisse ici d'accord ? Ne t'inquiète pas je reviendrais te chercher. Je dois faire quelques petites choses mais je reviendrais te chercher. Tu verras, je connais bien la dame qui s'occupera de toi, elle est très gentille, alors je veux que tu sois sage. Il faut que tu tapes à la porte et que tu dises que tu t'appelles Félicia Kovalevsky ok ? "
      " Oui maman. " Dit la petite fille.
      " Je t'aime très fort ma puce " dit Irina en embrassant sa fille. Puis elle se releva, et disparut dans le froid de la nuit.
      La fillette fit ce que sa mère lui avait dit, elle frappa à la porte, qui s'ouvrit quelques secondes plus tard, laissant apparaître une femme assez agée, mais portant la gentillesse sur son visage.
      "Qu'est-ce que tu fais ici petite fille ? Tu t'es perdue ?"
      "Non, c'est ma maman qui m'a laissée ici. Elle m'a dit de te dire que je m'appelle Félicia Kovalevsky."
      A ces mots la vieille femme écarquilla les yeux.
      "Irina ... c'est ta maman ?"
      "Oui ! Elle a dit qu'elle reviendrait me chercher !"

      La femme pris Félicia par la main et la fit entrer dans le bâtiment.
      "Je suis Mme Melnick" Dit la vieille femme en aidant Félicia à retirer son manteau. "Viens avec moi, je vais te montrer ton lit et puis après tu iras dîner avec les autres enfants d'accord ?"

      2Fautes d'orthographe.
      Felicia avait 6 ans, et comme la plupart des enfants de son âge elle allait à l'école. Là-bas elle apprenait à lire, à écrire et à compter.
      Ce matin là, le 14 février, c'était la saint Valentin. Félicia attendait dans le couloir de sa classe que la majorité de ces camarades entrent dans la classe, elle ne voulait pas que tout le monde sache qu'elle était amoureuse de Zdenek. Une fois les enfants entrés, elle enleva sa veste, l'accrochât au porte-manteau qui lui était assigné, respira un grand coup et s'avança vers l'élu de son cœur :

      "Tient. "
      Elle lui tendis une enveloppe blanche, contenant un dessin qu'elle avait fait la veille, représentant 2 bonshommes, une fille et un garçon, avec un grand soleil et des cœurs roses un peu partout. Au dos de l'enveloppe était écrit en lettre capitales le prénom du garçon.
      Il pris l'enveloppe en souriant, la regarda et se mit à rire :

      "Ça s'écrit pas comme ça mon prénom. "
      Rouge de honte, humiliée, Félicia rentra le plus dignement possible dans la salle de classe. Elle ne sût jamais si il avait vu le dessin dans l'enveloppe mais une chose était sûre, elle était traumatisée à vie. Plus jamais elle ne ferait de faute à un nom propre, c'était trop la honte.

      3 — "Je t'ai cherchée partout. "
      C'était une chaude après-midi d'août, Félicia s'ennuyait et, pour s'occuper, elle voulait faire une sieste. Elle se tournait et se retournait dans son lit, à la recherche d'un bout de drap frais. Elle n'eut pas le temps de se retourner des centaines de fois car la voix de Mme. Melnick vint à ses oreilles :
      "Félicia ! Descend s'il-te-plaît !"
      Elle rouspéta. Et descendit mollement l'étage qui la séparait de Mme. Melnick. Dans le hall du bâtiment étaient seulement la vieille femme et un homme que Félicia ne connaissait pas. Elle s'approchât d'eux. L'homme était grand, mince, il devait avoir une petite quarantaine d'années, des cheveux roux et un air complètement perdu. Mme Melnick avait l'air tout aussi perdue. Elle pris la parole :
      " J'ai deux nouvelles pour toi Félicia. Une bonne et une nouvelle." Elle pris une grande inspiration et dit, avec beaucoup de tristesse dans la voix " ... Ta maman ... ta maman ... elle est partie ... comment te dire ça ... elle est au ciel tu comprends ... je suis vraiment désolée ma petite, tu sais, moi aussi j'ai connu ta maman, c'était une fille très bien. J'ai beaucoup de peine."
      Félicia ne dit rien. Elle ne savait pas quoi penser. Sa mère ... elle n'en avait pas beaucoup de souvenirs. De toute façons, cela faisait 8 ans qu'elle était ici, à l'orphelinat, même si sa mère avait promis de venir la chercher. Elle se doutait bien qu'il lui était arrivé quelque chose. Et, à dire vrai, elle préférait ça à ce que sa mère l'ai lâchement abandonnée pour aller refaire sa vie ailleurs, fonder une autre famille. Félicia ferma les yeux. Il restait une autre nouvelle.
      " Et ... ce monsieur qui est là ... c'est ton père. "
      Félicia rouvrit les yeux et regarda Mme. Melnick, stupéfaite.
      "Je t'ai cherchée partout." Dit l'homme aux cheveux roux.
      "Non mais vous rigolez là ? Non seulement j'apprends que ma mère est morte mais que en plus j'ai un père ? N'importe quoi. Vous étiez où les 11 dernières années ?" Hurla la jeune fille.
      "Félicia ... laisse-le s'expliquer s'il-te-plaît, soit gentille, je sais que c'est pas facile mais donne-lui une chance."
      L'homme ne s'exprimait pas avec facilité et parlait avec un fort accent anglais. "Je ... je suis désolé, je vais tout t'expliquer depuis le début." Félicia roula des yeux. " D'abord ... je m'appelle Peter Witkin. J'étais en vacances ici à Prague et j'ai rencontré Irina, ta maman. Nous avons passé plusieurs mois ensemble, nous étions très heureureux. Mais, du jour au lendemain, elle est partie sans donner signe de vie. Je l'ai cherchée partout, mais je ne l'ai jamais trouvée. Je suis renté la mort dans l'âme, en attendant déspérement qu'elle m'appelle, qu'elle me fasse un signe, qui n'est jamais venu. Je ne savais pas du tout qu'elle était enceinte. Sinon, je te le jure, je serais resté, même si j'étais jeune, je me serais occupé de toi, je te le jure."
      "C'est n'importe quoi. Comment tu sais que je suis ta fille d'abord ? Mme Melnick, comment vous pouvez le croire ? Si ça se trouve c'est un proxénète ! "
      "Félicia ! Laisse-le finir bordel ! Tu penses bien que je laisserais pas entrer ici si j'étais pas sûre de ces intentions !"
      " ... Ta maman ... Irina était malade. Elle est tombée malade peu avant de te laisser ici. Elle t'aimait beaucoup tu sais ? Elle était persuadée qu'elle allait mourir dans peu de temps quand elle t'as laissée là. Elle ne voulait pas que tu la voie agoniser, elle voulait que tu reste avec une personne de confiance, c'est pourquoi elle t'a confiée à Mme. Melnick, la même femme qui l'a élevée, elle. "
      Mme. Melnick avait les larmes aux yeux. Elle hochait la tête en signe de confirmation.
      "Mais Irina se trompait. Elle fut malade pendant encore plusieurs années. Avant de partir, il y a un peu plus d'un an. Avant de mourir, elle a laissé une lettre. Je te l'ai apportée. "
      Il tendis un papier plié en deux à la jeune fille, qui le déplia doucement. Elle lut à voix haute : "Maintenant que je suis le point de rendre l'âme, je peux le dire : merci et pardon à ma chère Mme. Melnick, qui m'a supportée pendant 18 ans. A Peter Witkin, pour l'avoir laissé sans nouvelles et lui avoir caché ma plus grande fierté : ma petite Félicia. "
      La jeune fille se jeta dans les bras de Mme. Melnick, qui, elle aussi, pleurait à chaudes larmes.

      4
      5


    » Chapitre deuxième; vous avez été choisis.

      GROUPE
      CARACTÉRISTIQUES


    » Chapitre troisième; données personnelles.

      CARACTÈRE
      J'AIME
      JE N'AIME PAS
      MANIES/HABITUDES
      PHOBIES


    » Chapitre quatriéme; processus d'effacement de la mémoire à long terme, insertion à Shiva.

      PREMIER JOUR
      UNE JOURNÉE


    » Epilogue; papiers.
      PSEUDO/PRÉNOM — Paloma
      ÂGE — 17 ans
      CÉLÉBRITÉ — Cintia Dicker
      CODE DU RÉGLEMENT — j'aime le futur et les les fraises tagadas
      PRÉSENCE — Je viendrais autant que je peux mais j'ai pas internet chez moi donc bon ...
      COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? — De partenariats en partenariats ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Félicia K. (U.C)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bélicia de Perle
» Félicia Kyra Andrews ~
» Félicia Stones - Institutrice [à mettre à jour]
» Licia !
» Une Licia beaucoup trop de fois au top

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
_ E X I S T E N C E Z E R O * :: • Ouvrez les yeux, bienvenue ! • :: • Votre matricule, s'il vous plait. • :: » Présentations-
Sauter vers: