_ E X I S T E N C E Z E R O *


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nos Coups de Coeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Terrence M. -M001K-
    b e s t k i n g

avatar

Féminin Nombre de messages : 81
Prénom : Margaux, Hélène & Maëva
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Non
Date d'inscription : 10/09/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 42 ans.
• Compétences:
• Relations:
MessageSujet: Nos Coups de Coeurs   Dim 5 Oct - 16:16

Cet endroit est là pour vous faire découvrir les Sites/Rpg préférés du Staff. Seule l'équipe peut poster ici.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://existence-zero.forumactif.org
Dawn V. -F124S-
    c o l d a d m i n

avatar

Féminin Nombre de messages : 633
Age : 25
Prénom : Margaux
Avatar : Leighton Meester
Double Compte : Lexie {Ashley Greene}
Date d'inscription : 17/11/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 26 ans
• Compétences: Mercenaire
• Relations:
MessageSujet: Re: Nos Coups de Coeurs   Mar 18 Nov - 21:41

PRELUDE TO DAWN



Citation :
13/11/1972 - VIRGINIA NEWS

EPIDEMIE MEURTRIERE A BABYLON


De notre correspondant à Staunton.

    Après qu'une série de meurtres ait touché la métropole de Blacksburg, il y a quelques semaines de cela, c'est au tour de la ville voisine, Babylon, d'être secouée par une vague de violence aussi sanglante qu'inexpliquée.

    D'après les premiers éléments de l'enquête fournis par nos contacts locaux, il semblerait qu'un tueur en série sévisse dans les environs de cette ville de montagne jusqu'alors tranquille et dont la vie des habitants s'écoulait sans histoire.

    Les meurtres perpétrés sont sans précédent dans les annales de la police, nous-a-t-on informé. D'une violence inouïe et sans mobile apparent, le responsable semble choisir ses victimes aléatoirement puisqu'elles ne présentent aucune point commun si ce n'est de s'être sans doute retrouver au mauvais endroit au mauvais moment. Les dernières victimes de ce nomade du crime cristallisent parfaitement l'hétéroclité de ces atrocités. Ainsi ce sont les corps d'un enfant âgé d'une dizaine d'années, d'une adolescente et d'un jeune couple avec son nourrisson qui ont été retrouvés dans la journée d'hier. Le nombre de victimes ne cesse de s'accroître au fil des jours, gagnant une atrocité et une barbarie sans commune mesure avec l'historique de la région. Les experts sont par ailleurs dans l'obligation de recourir à une autopsie plus approfondie des corps afin d'en retrouver l'identitée.

    Cette série de meurtres s'accompagne qui plus est d'une vague préoccupante de disparitions, fortement prises au sérieux par les autorités. En effet, depuis quelques mois déjà, les habitants des montagnes s'inquiètent du fait qu'un nombre croissant des leurs, âgés de 17 à 30 ans, se soit évaporé dans la nature sans que ne leur soient connus des faits justificatifs pouvant expliquer cette disparition soudaine.

    Cependant, si Babylon est en proie à une crise paranoïaque, les autorités tiennent à rappeler qu'elles demeurent vigilantes mais optimistes. Elles disent suivre plusieurs pistes afin de déterminer le ou les responsables, car elles n'écartent pas la douloureuse possibilité que le meurtrier agissent de concert avec un nombre indéterminé de complices. Pour autant, la police a bon espoir de mettre la main dessus. En espérant qu'elle n'attende pas qu'il y ait plus de victimes.

    Nous ne manquerons pas de revenir plus en profondeur sur cette sordide et inquiétante affaire dans un prochain numéro.

E. Greenwood.

Hiver 1972,
    Le monde est en marche, s’apprêtant à pénétrer une nouvelle ère où plus rien ne sera comme avant. En juin, le scandale du Watergate a jeté le discrédit sur une administration corrompue et malgré les protestations venant surtout de la nouvelle génération, Nixon vient d’être réélu pour un nouveau et ultime mandat de 4 ans. Le mouvement hippie gagne cependant du terrain et nombres de voix s’élèvent contre l’intervention des Etats-Unis au Vietnâm, estimant qu’ils n’ont rien à faire dans cette ingérence. Les familles se déchirent pour savoir s’il faut soutenir les troupes ou poursuivre la protestation, peut être plus radicalement, afin d’obtenir leur retour à la maison. Pendant ce temps, des préoccupations plus locales se font sentir à cause des mauvaises récoltes des fermiers du Middle West.

    Babylon n’échappe pas à la règle. Petit village agréable des montagnes, il a longtemps été une cité essentiellement composée de mineurs travaillant dans les montagnes environnantes non pour trouver un quelconque métal précieux mais du charbon. Bien évidemment en même temps que cette ressource terrestre, le village a périclité lorsqu’elle en est venue à extinction et surtout innovation. Pourtant il y fait bon vivre et nombre de citadins ont pu décider d’y installer leur résidence secondaire. En effet, outre les maisons délabrées des habitants les moins bien nantis, elle dispose de plusieurs résidences ayant appartenu ou appartenant encore à de riches propriétaires terriens. Depuis une dizaine d’années, elle a vu s’installer un nombre considérable de familles, venues y chercher une sorte de seconde chance.

    Au delà de ces banales considérations humaines, Babylon n’est pas seulement devenue un village de montagne qui pourrait être prisé des touristes si elle avait un quelconque intérêt historique ou un paysage champêtre, elle est surtout un haut lieu de pèlerinage pour tous les vampires. Disputée, on raconte que c’est exactement à cet endroit que le premier vampire a vu le monde. Rendu fou par la faim, ayant contemplé le néant de ses propres yeux vides, il se serait métamorphosé en bête avide de carnages et ne se repaîtrant que de sang pour sa survie. Il aurait dans son sillage contaminé nombres d’êtres humains, fondant par la même une nouvelle espèce, entre animal et homme, entre danger et raison.

    Cet ancêtre commun a disparu dans les limbes de la mémoire collective de chacun mais continue à jouer un puissant rôle dans l’après-vie de tout un chacun. De telle sorte que les divers clans présents sur Terre se disputent le droit d’en revendiquer la propriété. Chacun ayant sa propre conception de la survie, chacun ayant sa propre philosophie quant à leur existence, l’affrontement a pris une ampleur inattendue avec la décimation totale du clan pacifiste Kongsang au 18ème siècle. Les trois clans restants se retrouvent alors ensemble à Babylon pour s’affronter dans une lutte sans merci où aucun ne sortira totalement indemne.

    Leur influence grandit chaque jour. Le nombre de leurs membres est en constante augmentation, avec l’arrivée des nouveaux-nés, recrutés dans la population locale. Si les êtres humains sont sensés être en dehors des luttes intestines de cette autre catégorie, il n’en demeure pas moins qu’ils sont au centre de toutes les convoitises. Qu’ils soient considérés comme des êtres faibles à négliger, des futures membres du clan ou encore des garde-manger sur pattes, en aucun cas ils ne laissent indifférents.
    C’est sans doute la raison pour laquelle une confrérie secrète de loups-garous a vu le jour. Certes ils sont sensés ne pas agir sur le territoire de leurs ennemis naturels et rester dans leur frontière mais certains ont considéré qu’ils ne pouvaient légitimement laisser les choses se dégrader. Infiltrés en ville, ils tentent de protéger tant que faire ce peu les êtres humains au milieu d’une guerre qui n’est pas la leur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susanna J. -F119B-
    f l o w e r a d m i n

avatar

Nombre de messages : 480
Age : 33
Prénom : Hélène.
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Oui.
Avatar : Summer Glau.
Date d'inscription : 18/11/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 24 ans.
• Compétences: Chercheuse.
• Relations:
MessageSujet: Re: Nos Coups de Coeurs   Jeu 4 Déc - 19:35

GOD WANTS FANGS



    Une missive cachetée dans les mains, le doyen prit un couteau pour l'ouvrir proprement. De nature plutôt naïve ainsi que légère, il avait oublié l'endroit où l'objet spécifiquement conçu pour ouvrir des enveloppes était caché, l'avait cherché pendant une vingtaines de minutes, avait renoncé après s'être cogné la tête sous son bureau en bois précieux.


« Cher Doyen,

Évitez moi les platitudes habituelles, sans me reprocher ma vulgarité, pour en venir à l’essentiel. Un service en échange d’un autre, aviez-vous déclaré et vous vous doutiez bien que je quémanderai mon pain à un moment donné. Du moins, je l’espère, sinon, vous avez surestimé mon altruisme. Mais je ne tiens pas cette plume pour vous parler de moi, plutôt de la nature du service que vous allez devoir me rendre. J’ai eu bon vent de votre internat, et je souhaiterais que mes élèves aimés y entrent. Pourquoi ne pas les faire entrer par la procédure habituelle et gâcher une dette que vous me devez ? Ils sont spéciaux. Très spéciaux. Et vous savez comme je suis honnête, ils sont de nature vampirique. Je pense que j’en ai assez dit pour que vous releviez la gravité de ce problème qui se posait à moi, et qui se pose à présent à vous. Qui s’impose à vous, devrais-je dire. Ils sont une dizaine, et je veux qu’ils fassent leur rentrée scolaire au mois de septembre qui arrive. Exécutez vous, Hubert. »


    De grands yeux s'ouvrir, auparavant un peu endormis. Naïf et un peu stupide, en effet. Hubert ouvrit le tiroir gauche d'un geste lent et silencieux, prudent à outrance, il tournait sa tête dans tous les sens, guettant la moindre personne qui pourrait faire son apparition, puis déposa la missive. Forcément qu'il allait accepter, et d'ailleurs, avait-il réellement le choix ?

    Les jours se suivirent, l'été brulant laissa place à l'automne, déshabillant les arbres, et annonçant la venue de ces élèves plus que spéciaux. Quand bien même le doyen avait-il pensé ignorer cette missive, que son auteur l'aurait rappelé à la raison de façon à ce qu'il obtempère rapidement. Il s'évita donc tout ces ennuis, et les accepta, vous obligeant aujourd'hui à côtoyer des gens d'une race autrement plus différente que celle de votre voisin de chambre.
    Néanmoins, aucun élève n'était au courant de la présence de ces vampires, car tel était le souhait de l'auteur de la missive. Le fait qu'ils soient découvert n'était même pas évoqué, car, dans ce cas il se pourrait que de graves sanctions soient prises, or, tous deux n'avaient aucune envie d'en parler, ou même d'en murmurer.
    Mais comment ces vampires pouvaient-ils s'immiscer si tranquillement et si innocemment dans vos vies ? Très simple, loin d'être le mythe vivant que vous imaginiez, ils supportent la lumière. Disons juste que leurs yeux réagissent étrangement au soleil, et qu'il leur est fortement conseillé de porter des lunettes dans ce cas. Et le sang, leur apporte-y-on des encas humain ? vous écriez vous, pétrifiés. Eh bien non. Sachez qu'il existe à présent des petites pilules blanches, pas plus grosse que de l'aspirine. Ces pilules sont, comme vous pouvez vous en douter, un substitut au sang humain, le tout dilué dans de l'eau.




---




    Et vous voilà transportés au sein même du Pensionnat de Queensberry, un lycée situé en Réplique d'Irlande, entouré de prairies vertes d'herbe tendre et de moutons frisés. L'établissement n'est peut-être pas le meilleur de l'île, mais au fil du temps, il a acquis une certaine notoriété. Estimez-vous heureux d'avoir atterris ici, vous auriez très bien pu compter parmi les élèves du lycée voisin et rival, réputés pour ses cas sociaux et psychotiques.

    Forcément, suite à la réception d'une telle missive, le directeur de Queensberry, Hubert pour les intimes, a du accueillir une dizaine de nouveaux étudiants "spéciaux" : des vampires. Appelons un chat, un chat. Leurs camarades n'étaient pas au courant de leurs caractéristiques si.. particulières et Hubert pensait sincèrement que les nouveaux arrivants se fonderaient dans la masse, sans faire d'histoire. Sauf qu'Hubert est un grand idéaliste, il n'avait jamais pensé que les dits vampires en auraient assez de vivre dans l'ombre, après des années et des années de cache-cache.
    Pourtant, leur intégration - ou plutôt dissimulation - avait merveilleusement bien commencée. Même Hubert n'arrivait pas à distinguer les enfants issus de bonnes familles et ceux qu'on lui avait imposé.

    Ce n'est qu'au mois de Novembre que LE drame arriva, et le château de cartes n'aura guère besoin de temps avant de s'effondrer. En effet, quelques semaines après le week-end des parents, une jeune fille est retrouvée sans vie dans les écuries du pensionnant, quasiment vidée de son sang. Cette affaire fait grand bruit. Du côté d'Hubert et de la direction, on essaye d'étouffer l'histoire. Du côté des élèves, c'est devenu un véritable évènement. Et pour la plupart des vampires, ils trouvent ça immensément cool que l'un d'entre eux ait osé s'attaquer à cette petite allumeuse de première année.


    « Mec, t'as pas entendu la nouvelle ? Un vampire a buté cette allumeuse d'Olivia Jenkins ! Ouais, ouais je te jure, par un vampire. Enfin, Hubert veut nous faire croire qu'un chien l'a attaquée.. Ouais je sais, il nous prend pour des crétins, mais c'est Hubert.. Enfin pour en revenir aux vampires, je crois que c'est trop hype d'avoir des crocs maintenant. Si, si, je t'assure, j'allais me serrer Juliette et quand elle s'est aperçu que je pouvais manger de l'ail, bein elle s'est tirée ! Tu crois que.. On peut faire semblant d'être un.. vampire ? Non mais tu sais.. Je veux dire.. »

    Et c'est ainsi que le phénomène vampirique devient absolument tendance, pour tous les étudiants. Pour être hype, il faut être un vampire.

    Néanmoins, on ne sait quasiment rien d'eux, même pas leurs particularités si ce n'est qu'ils ont des crocs - puisqu'on en a retrouvé la trace sur le corps de la victime. Cependant, dans l'esprit des élèves, les dits crocs sont rétractables, ou quelque chose du genre puisqu'on a encore vu personne avec de vraies longues et affreuses canines -sachez pourtant comme ils les ont cherché. Par conséquent, tout le monde peut se faire passer pour un vampire sans qu'on puisse prouver le contraire - merveilleux n'est-ce pas ? Il n'est pas rare de voir un élève traîner à la bibliothèque, recherchant les informations basiques sur ses êtres. Si bien que les légendes ressortent des bouquins, et que les vampires sont censés être des bombasses mortes au charisme envoutant.

    Une véritable psychose s'abat sur Queensberry : entre les wannabe qui font tout pour se la jouer Dracula, les nouveaux chasseurs de crocs qui n'en peuvent plus d'entendre parler de ses individus si particuliers, ceux qui s'en tapent royalement et forcément, les vampires eux-même qui trouvent ça des plus poilant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susanna J. -F119B-
    f l o w e r a d m i n

avatar

Nombre de messages : 480
Age : 33
Prénom : Hélène.
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Oui.
Avatar : Summer Glau.
Date d'inscription : 18/11/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 24 ans.
• Compétences: Chercheuse.
• Relations:
MessageSujet: Re: Nos Coups de Coeurs   Jeu 4 Déc - 19:39

HOGWARTS : LA MALEDICTION DE FAUST



    « Viens à nous ».
    Les deux adolescents au bord du lac par une nuit de Pleine Lune se turent et laissèrent le doux silence nocturne les envahir. Ils regardèrent les outils qu’ils avaient utilisés pour l’invocation de Satan, tout se trouvait là, le livre ainsi que les indications précises du rituel, soigneusement suivies. Pourtant aucun éclat, aucun mouvement ne leur prouvait que l’expérience avait fonctionné. Un hululement de chouette s’éleva derrière eux, loin dans la forêt et pourtant ils sursautèrent. Le garçon s’approcha du livre et l’envoya valdinguer dans le lac.

    « Pfff, conneries » dit Noah, le Serdaigle, Soraya, la PouffSouffle jeta un regard méprisant à l’endroit où coulait doucement mais sûrement le livre, maudissant cette envie qui les avait pris d’invoquer le Seigneur des Enfers, comme quoi toutes les légendes n’étaient pas véritables. Marco adossé nonchalamment contre le tronc d'un arbre, les bras croisés sur la poitrine soupira bruyamment pour seule réaction. Ils tournèrent le dos au lac, rangèrent les matériaux et ajustèrent leurs sacs à dos pour retourner vers le château. Quand le trio arriva devant la double porte en chêne, une ombre se détacha du mur prenant cependant garde à rester dans l’ombre.
    « Vous m’avez appelé , se contenta de dire le Seigneur des Enfers, eh bien me voilà ci. »

    L’été passa, les élèves reçurent comme chaque année leur lettre d’admission, avec la liste de leurs livres, pour certains privilégiés des emblèmes de capitaines ou encore de préfets, la rentrée marquée à la même date au même horaire au quai ¾ de la gare KingCross à Londres. Tout paraissait inchangé pour ces élèves, la surprise ne se révéla être que lorsqu’ils furent accueillis par de nouveaux professeurs à la descente du train et non pas par le Garde Chasse habituel, cependant cela n’était qu’une ébauche des changements apportés à l’Ecole de Magie, ils n’étaient pas au bout de leur peine...
    Le brouhaha général se tut subitement, les bruits de couverts cessèrent, les conversations furent interrompues, ceux qui n’avaient pas encore dédaigné de tourner la figure pour voir venir le nouvel arrivage, ne tardèrent pas à repérer l’origine de ce silence subit. Le cortège avança déterminé, les élèves les plus proches, assis sur le banc donnant sur l’allée, sentirent leur cœur faire un bond dans leur poitrine, une chaleur incandescente naissant au plus profond de leur être grognant, assoiffée et rebelle, cela dura quelques instants avant que le calme ne reprenne ses droits, le feu s’éteignit et sombra de nouveau dans les ténèbres, amis pour combien de temps. Le gourmand se vit attaquer son plat, toutes les dents sorties, l’avare, récupéra tout ce qui était à sa portée pour en faire le sien, l’orgueilleux tourna le dos à ses amis hautain, le colérique, envoya le contenu de son verre sur le visage du plaisantin qui avait eu le malheur de l’ouvrir, le paresseux ordonna entre deux bâillements qu’on le porte à son lit et enfin, le pervers laissa traîner sa main sur la cuisse d’un sexe opposé. La présence de ses êtres au magnétisme indéfinissable, les pêchés ressortaient avec une douce violence, prenant au dépourvu même les plus consciencieux. Doucement calé sur le trône doré, leur nouveau directeur leur faisait face avec un sourire presque perfide…l’année risquait d’être prometteuse, vous ne n’imaginez pas à quel point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susanna J. -F119B-
    f l o w e r a d m i n

avatar

Nombre de messages : 480
Age : 33
Prénom : Hélène.
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Oui.
Avatar : Summer Glau.
Date d'inscription : 18/11/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 24 ans.
• Compétences: Chercheuse.
• Relations:
MessageSujet: Re: Nos Coups de Coeurs   Jeu 4 Déc - 19:44

LE PLANET



Los Angeles - Été 2008



    Aujourd'hui , un film sera encore crée dans les Studios Peabody , encore un café sera servit au Planet, encore un bébé sera adopté au centre sociale . Aujourd'hui encore une Demoiselles trouvera sont bonheur dans la boite de streap tease de la ville...



Los Angeles - Été 2008



    Aujourd'hui encore , une lesbienne rencontrera celle qu'elle aimera pour,la fin de sa vie ou tout au contraire , qu'elle aimera le temps de la ramenée chez elle.

    Bienvenue a Los Angeles , La ville du regroupement des Lesbiennes . Ici , elles essaient de faire leur lois , leur propres lois et se battent pour leur droit...Bienvenue A Los Angeles - Bienvenue Au Planet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susanna J. -F119B-
    f l o w e r a d m i n

avatar

Nombre de messages : 480
Age : 33
Prénom : Hélène.
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Oui.
Avatar : Summer Glau.
Date d'inscription : 18/11/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 24 ans.
• Compétences: Chercheuse.
• Relations:
MessageSujet: Re: Nos Coups de Coeurs   Sam 6 Déc - 0:12

APPEARANCES





Tibalt R. Borgia a écrit:
« Vous voulez sûrement savoir pourquoi ? Vous vous demandez bien ce qui a pu se passer ? Ce qui était sous-entendu sous toute cette histoire ? Et si je ne vous le révélais jamais ? Qu’est que vous pourriez bien me faire ? Et surtout vous ? Qu’est ce que vous pourriez bien en faire à votre niveau ? Vous n’êtes rien d’autre que des pantins entre nos mains agiles, des pions à avancer sur l’échiquier et à perdre au besoin. Mais vous avez de la chance, je suis de bonne humeur aujourd’hui.

Tout a commencé … non, rien n’a véritablement commencé en y réfléchissant bien. Cela a toujours été ainsi. Cet éternel manichéisme. Et cette soif de pouvoir, de puissance et surtout cette volonté intemporelle de ne jamais être le serviteur de quelqu’un. Il vaut mieux régner en enfer que servir au paradis, n’est-ce pas ? Le problème est que justement, dans les profondeurs abyssales du mal, on sert aussi. Et c’est tout bonnement insupportable. Lorsque l’on coupe ses ailes, lorsqu’on prend les mauvaises décisions grâce à ce libre arbitre humain, ce n’est justement que dans l’intention de corrompre l’âme de son prochain et d’exercer un pouvoir malveillant sur lui. Et si on le fait, ce n’est certainement pas pour que Méphistophélès en récupère les bénéfices.

Cela a duré des siècles. Des millénaires pour certains. Cette soumission au tout puissant d’en bas. Cette ombre au coin de votre fenêtre qui vous terrorise jusqu’au plus profond de votre être même si vous avez passé l’âge de faire pipi au lit. Cette atmosphère lourde et oppressante dans la nuit glaciale au détour d’une ruelle sombre. Ce sentiment qui vous saisit dès que la part d’ombre se fait plus forte. Ce n’est pas votre imaginaire. Ce n’est pas davantage un fantasme construit par une société. C’est nous. Jusqu’ici, ça avait réussi à fonctionner mais un jour, certains des membres de notre espèce en ont eut assez.

La légende raconte qu’ils étaient treize. Un chiffre symbolique, n’est-il pas ? Treize démons assoiffés de sang et de pouvoir qui en avaient assez d’être à la botte, ou plutôt à la patte velue des anciens. Treize démons qui mêlèrent leur sang à des êtres humains qui en apparence ne possédaient aucune prédisposition pour ce qu’ils allaient devenir. Ils étaient juste les premiers maillons. La première ligne d’une armée qui allait être levée dans les décennies à venir. Et le désordre règnerait sur Terre et en Enfer. Un désordre qui serait sous la coupe de ces mêmes initiateurs. Rien n’allait les en empêcher. Et tout allait concourir à la perte de l’humanité. De cette humanité que vous connaissez jusqu’à présent.



Je vous l’avais bien dit. Vous n’en croyiez pas un mot. Attendez encore un peu. On en reparlera. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susanna J. -F119B-
    f l o w e r a d m i n

avatar

Nombre de messages : 480
Age : 33
Prénom : Hélène.
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Oui.
Avatar : Summer Glau.
Date d'inscription : 18/11/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 24 ans.
• Compétences: Chercheuse.
• Relations:
MessageSujet: Re: Nos Coups de Coeurs   Sam 6 Déc - 1:46

ZODIAC RETURN



« Je m'appelle Robert Graysmith. Entre décembre 1968 et octobre 1969, la Californie et l'Amérique toute entière retenait son souffle à l'entente d'un seul et unique nom ...le ZODIAC. Malgré mon statut de simple journaliste, j'ai moi aussi enquêté, voulant à tout prix découvrir qui se cachait derrière ce pseudonyme énigmatique, mais ce fut en vain ...
Le ZODIAC revendiqua 37 meurtres dans toute la Californie, qu'il annonçait dans des lettres cryptées destinée à ma maison d'édition. Mais le peu que nous puissions en tirer était toujours découvert trop tard ... La seizième lettre fut aussi la dernière. Dans celle-ci le ZODIAC tirait sa révérence, en promettant que jamais il ne serait découvert, et qu'il resterait à jamais un mystère pour l'Amérique ... »

___________________________




    San Fransisco, décembre 1968 :

    Un matin de décembre 68, tout était normal. Les voitures s'alignaient en file indienne sur les grandes voies de circulation, et les conducteurs s'impatientaient à l'idée d'arriver en retard au travail. Parmi eux, Robert Graysmith, qui s'impatientait d'autant plus qu'aujourd'hui était son premier jour. Où ça ? Au San Fransisco Chronicle, où il venait d'être engagé comme dessinateur pour le journal. A cet instant, rien ne laissait présager que cet emploi changerait sa vie du tout au tout, et qu'il s'agissait là du début de ce qui serait l'une des plus grande affaire de sa vie ...
    Si vous aviez été là vous aussi, si vous aviez habité l'État de Californie et si vous aviez écouté la radio ce matin là, vous y auriez entendu un fait divers pour le moins sordide. Alors qu'un jeune couple était stoppé sur le bord de la route, la veille au soir, ils furent sauvagement assassinés. Qu'est-ce que ce meurtre avait de plus que les autres ? L'assassin avait pris soin de laissé une signature pour le moins étrange, et avait gravé à l'aide d'un objet tranchant, sur la tôle de la voiture, une marque, celle qui deviendrait par la suite sa signature.
    Comment imaginer que ce meurtre ne serait que le premier d'une longue série, revendiquée toujours par le même homme insaisissable, le ZODIAC. S'engagent alors une course à l'assassin, dans laquelle se lance Robert Graysmith, avec l'aide dont il dispose, celle de son collègue Paul Avery notamment, brillant journaliste spécialisé dans les affaires criminelles. Le ZODIAC cependant demeure introuvable, s'amusant à semer dans ses lettres cryptées des indices souvent découverts trop tard, et semés tels les cailloux blanc du petit poucet jusqu'à la prochaine victime ..


    San Fransisco, Octobre 1979 :

    10 ans ... cela fait maintenant dix ans que plus personne n'a de nouvelle du ZODIAC. Après 37 meutres et 16 lettres, il semble avoir définitivement tiré sa révérence, laissant les autorité toujours dans le flou. Qui est donc cet assassin mystérieux qui a tant fait parlé de lui ? Pourquoi le ZODIAC a-t-il si subitement décidé de se retirer ? Quel but recherchait-il et quels sont ses projets ? Tant de questions restées sans réponse et que les diverses enquêtes ne peuvent élucider. Tel le Jack l'éventreur de l'Amérique, le ZODIAC aura coûté dix ans de la vie de Robert Graysmith, qui lui, est persuadé de tenir le coupable, bien qu'il n'ai jamais pu le prouver ; Arthur Leigh Allen. Ce dernier décéda peu de temps après l'arrêt de l'enquête. Cependant, la prescription n'existant pas pour les meurtres dans ce pays, il semblerait que cette affaire reste à jamais un non lieu, une affaire non élucidée dont toute l'Amérique se souviendra ...
    C'est ici que s'achève l'histoire pour Robert Graysmith, du moins en partie. Il ne manquera certainement pas de relater ses efforts pour découvrir la vérité, et tentera sans doute de prouver encore maintes fois que le coupable est bel et bien Arthur Leigh Allen. Qui sait, peut-être même sera-t-il un jour le héros d'un film retraçant son parcourt jusqu'à la vérité ...


    San Fransisco CA, Février 2008 :

    Ce qui devait à l'origine ne passer que pour un banal fait divers, passant en fin de journal télévisé, à l'édition régionale, se transforma en fin de compte en une histoire à faire frémir toute la population des États-Unis. Une femme du nom de Mary McGregor avait été retrouvée morte au volant de sa voiture, alors qu'elle semblait attendre des secours après que son pneu ai crevé. Malheureusement pour elle en guise de secours elle reçue la visite d'un assassin qui la poignarda à plusieurs reprises avant de la laisser se vider de son sang. Les enquêteurs pensaient à un meurtre isolé, un fou dangereux passé par là et pour qui cette malheureuse femme n'avait eut que la malchance de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. Mais les autorités durent changer leur position lorsqu'ils reçurent un coup de téléphone du San Fransisco Chronicles, un des journaux les plus lus de la ville. Ceux-ci avaient reçu dans le courrier du matin une lettre cryptée ... une lettre du ZODIAC. Qui alors aurait pu prédire que ce meurtre n'était que le début d'une nouvelle série ? Etait-il de retour ? S'agissait-il du désormais légendaire tueur de San Fransisco ou ne s'agissait-il que d'un illuminé cherchant à se faire passer pour l'énigmatique tueur du ZODIAC. De nouvelles questions auxquelles les inspecteurs allaient devoir répondre ...

    Jericho CA, Avril 2008 :

    Liam O'Connor était tranquillement installé au volant de sa Chevrolet Impala, modèle 1967, le son de son autoradio monté à fond. Comme toujours il était sur la route, à la différence près que cette fois-ci, il était seul. En effet son père était resté à Jericho, pendant que Liam avait décidé d'aller s'aérer un peu l'esprit en faisant quelques kilomètres. Sans doute n'aurait-il pas du partir aussi longtemps, sans doute aurait-il du rentrer avant la nuit ... sans doute son père serait-il alors encore en vie. Car en effet, lorsque le jeune homme avait rejoint son père, il l'avair retrouvé mort, sauvagement poignardé, et baignant dans une mare de sang ... Le ZODIAC venait d'abattre sa quatrième victime.
    Voilà déjà trois mois que le ZODIAC terrorise de nouveau la population, et aucune piste sérieuse ne semble avoir été découverte par les enquêteurs. Qu'il s'agissent du même homme qu'en 68 ou que le tueur soit tout autre, l'énigme demeure la même, et les lettres reçues par le San Fransisco Chronicle toujours aussi mystérieuses. Le ZODIAC semble vouloir de nouveau se jouer de la population.
    Mais une fois encore, les enquêteurs semblent ne pas être les seuls à s'intéresser à l'histoire. Il faut dire que les autorités promettent une récompense à quiconque trouvera des informations sérieuses sur l'identité du ZODIAC, et les chasseurs de primes, motivés par l'argent ou par d'autres raisons plus diverses, se font un plaisir d'enquêter de leur côté, allant parfois jusqu'à devancer les informations des autorités. Parmis ces chasseurs de primes, Liam et Sean O'Connor, bien décidés à retrouver l'assassin de leur père ; October Hawkins quant à elle, semble également déterminée à retrouver le ZODIAC, avant les frères O'Connor si possible.
    Robert Graysmith semble avoir abandonné l'idée de prouver la culpabilité d'Arthur Leigh Allen, mais d'autres journalistes, parfois très curieux mais également très malins semblent avoir pris la relève. Alors qui sera le premier à découvrir des indices ? Le ZODIAC sera-t-il finalement arrêté ? Ewan O'Connor sera-t-il vengé ? Seul l'avenir nous le dira ...




___________________________

« Je m'appelle Robert Graysmith, et si j'avais pu prévoir que le ZODIAC serait de retour, si j'avais put imaginer que quelqu'un se servirait du ZODIAC pour jouer de nouveau avec la police, croyez moi je n'aurais jamais fait cela ... Je n'aurais jamais raconté mon histoire, je n'aurais jamais donné tant d'informations maintenant précieuses.
Si l'on ne retrouve pas le ZODIAC, peut-être faudra-t-il encore patienter dix longues années avant de pouvoir espérer découvrir, peut-être, la vérité si longtemps cherchée ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susanna J. -F119B-
    f l o w e r a d m i n

avatar

Nombre de messages : 480
Age : 33
Prénom : Hélène.
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Oui.
Avatar : Summer Glau.
Date d'inscription : 18/11/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 24 ans.
• Compétences: Chercheuse.
• Relations:
MessageSujet: Re: Nos Coups de Coeurs   Sam 6 Déc - 20:57

BROTHERHOOD : HARVARD UNIVERSITY



À Harvard University, située dans l'État de Massachusetts, le niveau est élevé, très élevé. La plus célèbre université des États-Unis détient des étudiants souvent surdoués ou vraiment motivés. Tout cela laisserait imaginer qu'il y règne une atmosphère studieuse, et pourtant...

L'intérêt des élèves, outre réussir leurs études, va pour une espèce de course à la popularité que se sont lancée les quatre Fraternités, clans formés par les étudiants : Omega, Kappa, Delta et Alpha. Chacun devient plus détestable envers les autres de minute à minute, ils se mettent des bâtons dans les roues, se regardent de travers, se font hypocrite afin de plaire.

Jusqu'où cela pourrait-il aller, qui en ressortira vainqueur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susanna J. -F119B-
    f l o w e r a d m i n

avatar

Nombre de messages : 480
Age : 33
Prénom : Hélène.
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Oui.
Avatar : Summer Glau.
Date d'inscription : 18/11/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 24 ans.
• Compétences: Chercheuse.
• Relations:
MessageSujet: Re: Nos Coups de Coeurs   Sam 6 Déc - 23:32

PHOBIA



Citation :
« Ces dernières décennies nous avons du faire face à l’apparition d’une nouvelle théorie sur les vampires. On les dit gentils, ne cherchant qu’à se fondre dans la masse, loin de l’image monstrueuse donnée dans les légendes anciennes. Mais justement, vous êtes-vous déjà demandé pourquoi ces légendes avaient perduré ? Non mais vraiment, je ne peux m’empêcher de sourire en voyant ces nouveaux romans, ces histoires épiques, sur des vampires au grand cœur et végétariens par-dessus le marché ! Vous pensez vraiment que les vampires, ces êtres qui ont rendu leur dernier souffle dans une terrible souffrance pour revenir d’entre les morts dans des douleurs pas plus agréables, veulent se mêler aux humains, s’en faire des amis et se voiler la face en tentant de s’intégrer à la société actuelle ? Je vous conseille de vous réveiller bien vite parce que la réalité est toute autres chers amis… Vous êtes tellement naïfs. Le sang humain n’est absolument pas remplaçable, il nous est impossible d’y résister. Je ne connais pas un seul vampire qui refuserait un verre de sang directement prélevé à la carotide déchirée d’une jeune fille en fleur fraîchement capturée. Enfin, pour être totalement honnête je n’en connais qu’un. Mais il s’est résigné… Il avait décidé de se passer de sang humain, par amour pour une mortelle bien sûr… Mais le pauvre a commis le pire. Il faut dire que le sang animal est loin d’avoir les mêmes propriétés que celui des hommes. La faim s’est faite sentir très rapidement, mais il n’en a fait qu’à sa tête. Puis vint le moment où il eut vraiment les crocs, sans mauvais jeu de mots… Et malheureusement pour lui la seule personne dans les environs se trouvait être celle pour qui il s’était sacrifié. Il fut pris d’une telle crise de démence qu’on eu du mal à identifier la dépouille éviscérée de la jeune femme. Depuis il est devenu le vampire le plus cruel et sanguinaire que je connaisse, je vous déconseille d’ailleurs de croiser sa route.

Vous comprenez maintenant ? Les vampires ne sont pas, et ne seront jamais des enfants de cœur. Nous sommes, parce que vous l’aurez compris je suis l’un des leurs, je disais donc que nous sommes des créatures revenues d’outre tombe. Des morts vivants. Nous ne ressentons rien. Toute notre vie est basée sur notre instinct. Nos capacités. Nos besoins. Il ne faut pas pour autant vous imaginer que nous n’obéissons à aucune règle. Les vampires forment depuis leur création des clans, des familles. Et il faut savoir que ces clans sont régit par un code de valeur on ne peut plus strict. La plupart des membres ont plusieurs siècles de « vie » derrière eux, ils savent ce qui se fait et ce qui ne se fait pas. Les nouveaux venus sont éduqués pour rentrer dans le rang. Ils ne restent que très peu de vampires solitaires, mais eux aussi se plient aux lois.

Qui suis-je pour dire tout cela ? Il faut dire que j’ai eu le temps d’emmagasiner pas mal de connaissances depuis le temps… 1476. C’est le nombre d’années que j’affiche au compteur. Ca vous en bouche un coin ? Pas étonnant. Vous ne serez donc pas surpris d’apprendre que je suis à la tête du clan de vampire qui peuple cette ville. Quoi ? Vous pensiez nous éviter ? Mais nous sommes partout. Nous nous faisons discrets certes, il en va de notre survie, mais nous peuplons vos terres depuis des siècles. Vous, simples humains, ne vous en rendez pas compte, vous êtes bien trop occupés par vos petites vies de mortel, vos problèmes d’impôts et de retard au bureau… Pourtant nous habitons cette ville depuis bien plus longtemps que vous. Peut-être n’y resterons nous que quelques décennies de plus, la discrétion étant nécessaire à notre condition, mais il n’empêche que nous sommes là. Et bien là. Nous ne sommes d’ailleurs pas les seuls… Encore cet air stupéfait ? Pourtant si vous connaissez les légendes relatives aux vampires vous vous doutez bien qu’un autre clan, appelé plus spécifiquement « meute », n’est pas loin dans les parages. Depuis la nuit des temps il est impossible de dissocier vampires et loups-garous. Nous nous sommes fait la guerre, nous nous sommes entre-tués pendant des siècles. C’est dans notre nature, nous ne sommes pas faits pour vivre sur le même territoire. Nous les buveurs de sang, eux les dévoreurs de chair. Les meilleurs ennemis du monde comme le disent certains. Avec le temps nous nous sommes civilisés, et même si les tensions demeurent nous cohabitons plus facilement que par le passé. Preuve en est, alors que mon clan contrôle l’Est de votre ville, la meute de Dimitri Davidov a mis la main sur l’Ouest. Bien sûr demeurent des esclandres de temps à autres, le plus souvent entre les « jeunes » qui ne savent pas encore contrôler leur inimité pour le camp adverse. Mais la guerre a proprement parlé a cessé depuis des années. Je ne sais si cette paix relative perdurera si jamais je décide de prendre ma retraite… Je sais pertinemment que certains de mon clan n’attendent que mon départ pour raviver le conflit…

Et les humains dans tout ça ? Vous. Pauvres mortels, naïfs et sans défense. Vous évoluez dans votre monde, ne vous souciant que par pure curiosité mal placée de ces meurtres sordides perpétrés dans la ville. Un homme retrouvé vidé de son sang dans une ruelle sombre du quartier nord ? Encore un psychopathe. Pourtant certains commencent à se poser des questions. Ils fouillent, ils fouinent, et risquent de se brûler les ailes. Les humains ne doivent pas savoir. Il en est ainsi. Ceux qui savent n’ont plus que deux portes de sortie : la mort ou la transformation. Et laissez moi vous dire que cette dernière n’est que très peu souvent proposée en alternative, étant régit par des règles extrêmement pointilleuses.

Et maintenant ? Comment vous sentez vous ? Fébrile ? Angoissé ? Terrifié ? Piqué à vif ? Ne vous faites pas d’illusions. Je ne vous raconte pas cela pour vous laisser la vie sauve ensuite. Mais ça vous l'avez bien compris non ? La curiosité est un vilain défaut non ? Parfois il est préférable de rester dans l'ignorance... »

Avant que sa victime n'ait eu le temps d'esquisser le moindre geste, le vampire fondit sur elle d'un mouvement souple et planta ses canines acérées dans sa gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susanna J. -F119B-
    f l o w e r a d m i n

avatar

Nombre de messages : 480
Age : 33
Prénom : Hélène.
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Oui.
Avatar : Summer Glau.
Date d'inscription : 18/11/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 24 ans.
• Compétences: Chercheuse.
• Relations:
MessageSujet: Re: Nos Coups de Coeurs   Sam 6 Déc - 23:33

ELOGE DE LA FOLIE



Août 1993.

Le Monde Magique est paisible depuis de trop nombreuses années et les hallucinations du jeune Potter sur un probable combat entre lui-même et un Basilic lors de sa seconde année à Poudlard n'ont pas alerté la presse qui pourtant n'a plus de quoi effrayer les humains comme elle sait si bien le faire. Toutefois, elle semble avoir fait impasse sur des individus qui commencent a prendre peu a peu possession de l'Angleterre, a se glisser parmi les humains. Fait qui ne s'était pas produit depuis des siècles.

« Vous vous demandez peut-etre qui je suis pour être capable de savoir avec certitude ce qu'il s'est passé et ce qui probablement se passera dans quelques années. Un homme qui a vécu un temps certain pour voir la première guerre et qui verra la seconde. Je parcours le monde depuis six siècles et quelques décennies que je ne dénombre pas. Que suis-je ? En voila une question indiscrète, ne devinez-vous pas ? Un vampire, une créature que vous, Sorcier, craignez encore plus que les Loups-Garous. Mais observons donc votre monde, celui qui semble t-il est en parfaite harmonie. La naïveté des Moldus m'a toujours étonné mais vous, les Sorciers, vous fermez les yeux, espérant ne plus jamais connaître les terribles dégâts qu'a causé un certain Lord Voldemort. Ne soyez pas si effrayé à l'entente de ce nom, je sais de quoi je parle, je connais la puissance de ce Sorcier, assez pour savoir que si il vient a renaître, les Sorciers ne pourront le combattre. Vous osez me demander pourquoi les vampires sont toujours restés dans l'ombre, pourquoi ils n'ont jamais aidé ? Les Sorciers sont comme les Moldus, ils pensent que les espèces différentes de la leur doivent se plier devant eux et les servir.

Mais restez éveillés, et observez, la Mort vous a certainement frôlé plus d'une fois sans que vous le sachiez. »


Septembre 1993

« Cela fait quelques jours que tous les Aurors du pays sont à la recherche de Sirius Black, le seul homme qui ait réussi a s'échapper de la forteresse qu'est Azkaban. Je l'admire pour ceci. L'un des plus grands criminels est en fuite et personne ne l'a aperçu, n'est-ce pas amusant ? Je dois dire que cette effervescence, cette angoisse qui plane m'amuse profondément. »


Les vampires ont élu domicile a Londres et les Sorciers & Moldus qui prétendent en avoir vu sont immédiatement considérés comme fous. Les vampires n'ont été que légende pendant ces derniers siècles. Et même si le Monde Magique regorge de créatures, les vampires n'existent pas, ne sont que fabulations d'auteurs. Vraiment ?
By Severus T. Rogue
(c) ELOGE DE LA FOLIE


Plus de détais à lire sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susanna J. -F119B-
    f l o w e r a d m i n

avatar

Nombre de messages : 480
Age : 33
Prénom : Hélène.
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Oui.
Avatar : Summer Glau.
Date d'inscription : 18/11/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 24 ans.
• Compétences: Chercheuse.
• Relations:
MessageSujet: Re: Nos Coups de Coeurs   Mar 23 Déc - 17:57

NEW EDEN



SAISON I



An 2028, le monde fait face à l'apparition inattendu d'un terrible virus, les cas se propage rapidement à travers tout le monde, étant fatale à ceux qui vienne à le contracter, on mois de deux mois les trois quart de la population mondiale est décimé, et la vie s'effondre alors dans une anarchie totale, la vie devient la loi du plus fort, et le chacun pour sa peau règne.

An 2030, l'épidémie sembla s'être stoppé d'elle même mais pourquoi certains n'ont ils pas été touchés par cet implacable fléau, après quelques recherches dans des labos de fortune, reste de la civilisation d'avant, certains généticiens, constate un gène homologue chez toutes les personnes saines, et explique ainsi leur immunité.

An 2035, le monde est devenu un chaos total, sans aucune organisation, les gens meurent de faim, ou alors tué par d'autres personnes, le nombre de survivants diminuent crucialement. Nicholas Gilles vient d'avoir 30 ans, et il décide que cela à assez duré, il réuni autour de lui quelques personnes, et décident de fonder Eden, la ville du renouveau. Une seconde chance de construire une civilisation organisée, même si les bases sont le chaos, un semblant d'organisation se met en place, la ville est alors divisés en plusieurs clans, le conseil ou les anciens qui dirigent la ville dans un ton de démocratie, la relève qui fait régner l'ordre parmi les citoyens, les traqueurs qui sont souvent amené à sortir d'Eden, pour défendre mais aussi rapporté des vivres, ou des personnes isolés, les geeks, petit génie de l'informatique qui essayent de remettre en place un semblant de technologie, le staff médical qui ne possèdent pour la plupart que de très faible rudiments de médecines qui sont chargé des blessés ou malade et pour finir les simples citoyens qui se contentent de faire vivre la ville grâce à de fausses commerces ou en aidant avec des boulots tel que mécanicien, cuisinier...

Cependant, une autre organisation voit le jour en même temps dirigé par Quentin Grant, les renégats, hors la loi prêt à tout pour obtenir ce qu'ils veulent, ils sont vicieux et n'ont aucune considération pour les gens, vivant dans les désert se situant non loin d'Eden, ils s'en prennent souvent aux traqueurs ou quand ils sont plus audacieux et qu'ils s'aventurent dans la ville à la relève.

5 février 2040, Eden fête le 5 ème anniversaire de son existence ,et le berceau de la nouvelle civilisation, pourtant les cœurs ne sont pas en joie, les vivres commencent à se faire de plus ne plus rare, et le chef des traqueurs, connus pour sa dextérité et son savoir vient d'être tuer par les renégats au cours d'une mission. Les craintes commencent à naitre sur l'avenir précaire, alors que les premiers enfants d'Eden voient le jour, un espoir contre un désespoir, une promesse de futur mais pour combien de temps?




SAISON II

Aujourd'hui, après de nombreux revers, et une attaque du camp adverse qui a fait de nombreux mort, la citadelle essayent de ressortir encore plus fort de ce retournement de situation. Chacun trouvant son réconfort comme il le peut auprès de ce qui font leurs nouvelles familles, mais la donne est faussé, Quentin a envoyé des espions à sa solde envahir la citée, plus personne ne sait à qui faire confiance, le doute, la peur et l'angoisse sont présents plus que jamais, mais ses espions se risquent aussi à s'attacher à l'ennemi, tout n'est plus ni noir, ni blanc, tout devient nuance de gris. Welcome back in hell !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susanna J. -F119B-
    f l o w e r a d m i n

avatar

Nombre de messages : 480
Age : 33
Prénom : Hélène.
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Oui.
Avatar : Summer Glau.
Date d'inscription : 18/11/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 24 ans.
• Compétences: Chercheuse.
• Relations:
MessageSujet: Re: Nos Coups de Coeurs   Mar 23 Déc - 17:59

MERCURY



..Mercury est une petite ville au milieu de rien, on pourrait presque dire qu'elle est perdu au milieu du vide..Ses habitants y vivent une vie tranquille, la monotonie et les habitudes sont souvent synonymes de bonheur ici. Les récents arrivant ne peuvent vraiment juger la situation, pour eux, ils ont vécu ici toute leur vie, ainsi que leurs ancêtres, mais pour ceux qui accumulent les années comme les mégots de cigarettes, ils sont de plus en plus conscient de ce vide qui les entourent.. Pour finir ceux qui sont aussi vieux que le monde, ceux qui se sont volontairement éloigné de la ville et de ces quartiers pour apprécier le Vide, savent la vérité. Qu'ils ne sont que des âmes et qu'en quittant le monde des vivants ils ont eu accès à la vie éternelle et a une future symbiose avec ce Nuage qui les entourent.. Ils savent qu'en se rapprochant de l'univers, les âmes se rapprochent des Dieux qui ont créer l'univers et qu'ils développent au fur et à mesure du temps qui passe les dons que ces êtres possèdent. Mais ils savent également qu'il n'y a pas que les humains qui puissent vivre à Mercury. Les Démons mort ou assez puissant pour la provoquer voyagent aussi vers Mercury. Personne ne l'a vraiment prouvé pour l'instant, mais comme sur Terre, les êtres du mal font également partie de ce Monde et par déduction, aspirent également à le contrôler. Comme le Dieu de la terre, celui de Mercury ne souhaitent pas se mêler à son monde.. Et ne détruirait les forces obscurs qu'en cas de situation critique. Certains ont prit conscience de leurs présences et ces âmes les combattent comme ils peuvent car ces âmes dites "obscures" ont les mêmes droits que les âmes Humaines.

Et aujourd'hui, alors que tout semble encore contrôler et que rien ne semble vraiment prédire un changement à Mercury... Les âmes du Nuage semblent se multiplier.. Les âmes pures autant que les obscurs compliquent petit à petit tout l'équilibre du Nuage.. Celui-ci est victime de petites instabilité qui provoquent des petits cataclysmes dans les régions infinis autour de Mercury..

Dernière Parution du Comet (Journal de Mercury)
Dernière lettre actuelle de Finus Bates:


" Aujourd'hui je pense que j'ai vu la mort. "
Au cours de mes voyages j'ai parcouru plus de 100 Millions de pas, soit environ 100 000 kilomètres.. Je n'ai pas la prétention d'avoir voyagé plus loin que les autres car on ne peut réellement savoir si quelqu'un l'avait fait auparavant. Moi, simple âme j'ai vu beaucoup de paysages extraordinaire au cours de mon voyage, dont plusieurs que j'ai envoyé à Mercury.. A l'heure où j'écris ces lignes, je me tient devant quelque chose qui est impossible à décrire avec des mots, aucunes choses sur Terre n'y ressemblent et la beauté que dégage ce lieu ne peut être décrite d'une manière aussi primitive que par le solennel écrit dont je vous fait part.. Malgré le temps qui passe je prends toujours la peine de vous écrire, âmes anciennes ou nouvelles car la route infini que j'ai empruntée aurait dut être parsemé d'embuches, et que je ne trouvait mon bonheur qu'en admirant la beauté des lieux.. Je voulait vous faire partager ça encore et encore.

L'endroit où je me trouve défini à lui tout seul les mots infini et univers, la sensation que j'ai m'étonne de plus en plus, je ressent encore plus de choses et ne croyez pas que je me mêle au nuage, au contraire je m'en détache je pense, car le paysage qui se tient devant moi, ressemble étrangement au plus vaste des puits. Un puits sans fond parsemé de lumière..parsemés d'énergies..
Ici la terre se fissure pour laisser place au vide, cela fait 34 ans que je suis arrivé dans cette contrée et j'ai passé 34 années de plus a regarder ce trou s'agrandir..

Ne soyez pas alarmer, ce trou mettra des milliers d'années avant d'atteindre Mercury, pour ceux qui seront encore là à ce moment-là, je reviendrai, repoussé par ce vide pour partir définitivement dans la ville qui nous a accueilli.. "Ne vous inquiétez pas, je reviendrai.."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susanna J. -F119B-
    f l o w e r a d m i n

avatar

Nombre de messages : 480
Age : 33
Prénom : Hélène.
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Oui.
Avatar : Summer Glau.
Date d'inscription : 18/11/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 24 ans.
• Compétences: Chercheuse.
• Relations:
MessageSujet: Re: Nos Coups de Coeurs   Mar 23 Déc - 18:01

BLACKOUT



    Une guerre d'une ampleur inconcevable, des superpuissances prêtes à tout. Stonewall Center en est la preuve : sur une île protégée et coupée du monde extérieur, des scientifiques dépourvus d’éthique s’occupent de créer des monstres d’intelligence. Meurtres, manipulations, propagande, élitisme… Rien n’est réprouvé pour y parvenir, qu’importent les conséquences. Celles-ci sont pourtant lourdes, et la rébellion gronde doucement chez quelques uns… La peur du « dehors », si ancrée dans les esprits des jeunes élèves, suffira-t-elle à la noyer ou gagnera-t-elle l’ensemble des adolescents ? Les dirigeants ne sont pas restés inactifs devant ces timides mouvements, et l’établissement est plus strict que jamais… Quelle attitude adopterez-vous ? Préfèrerez-vous vous protéger de toute menace en ignorant les rébellions, en les combattant ? Ou bien prendrez-vous le risque de résister pour votre rêve, la liberté ?


MORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susanna J. -F119B-
    f l o w e r a d m i n

avatar

Nombre de messages : 480
Age : 33
Prénom : Hélène.
Ouvert Aux Propositions de Topics ? : Oui.
Avatar : Summer Glau.
Date d'inscription : 18/11/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 24 ans.
• Compétences: Chercheuse.
• Relations:
MessageSujet: Re: Nos Coups de Coeurs   Mar 6 Jan - 21:50

CHAOS



h i s t o r y o f h u m a n i t y




L'homme a toujours été témoin de phénomènes inexplicables. Loup-garous, vampires, sorcières, mages, démons, anges, centaures, sirènes, fantômes, esprits frappeurs, vengeurs, farceurs... Malgré les nombreuses spéculations, personne n'a jamais pu prouver l'existence et la véracité de tels phénomènes paranormaux.

La vérité, c'est que de tous temps, certains être humains furent dotés de dons particuliers. On les appelle les « Étrangers ». Certains s'en sont cachés, d'autres les ont exploités, parfois même exhibés ; certains furent chassés avec acharnement, d'autres glorifiés et applaudis. Seulement, d'où viennent ces pouvoirs ? Nul ne le sait. Parmi ceux qui sont dans le secret, les théories fusent : guerre entre Dieu et Satan pour les croyants, modifications génétiques pour les plus pragmatiques, invasions d'aliens pour ceux qui ont la tête dans les étoiles...

De nombreux exemples ont été répertoriés pour appuyer cette thèse : le grand illusionniste Houdini était en fait télékinésiste ; Al Capone était télépathe ; Alexandre le Grand était doté du pouvoir de se régénérer ; Saint Louis pouvaient soigner les mourants ; Louis XIV pouvait quant à lui maîtriser la volonté de ses courtisans et le grand navigateur Marco Polo doit son salut à son pouvoir sur les éléments météorologiques. Et bien d'autres étrangers peuvent être trouvés dans l'histoire.

Une autre découverte a été faite sur le sujet : chacun de ces étrangers possède un point fort et un point faible, respectivement nommés de manière scientifique nervus et tenuis. Ils ont pour propriété, les uns d'accroître les pouvoirs, les autres de les réduire voire de les annuler temporairement (cf. ) Certains humains, au fait de l'existence des Étrangers ont essayé de maîtriser ces deux facteurs afin de les contrôler.

Au coeur de la sombre Boston, ville datant des débuts de la colonisation du Nouveau Monde, comme ailleurs, on peut trouver ces personnes étranges, qui mènent tant bien que mal leur vie, de plus en plus conscient qu'une menace pèse sur eux comme une épée de Damoclès. Certains veulent révéler leur existence au monde entier et devenir enfin « normaux » ; cela n'arrivera pas. De tous temps les Étrangers sont condamnés à errer au milieu de l'humanité et à lutter pour leur survie. Chacun à sa façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nos Coups de Coeurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nos Coups de Coeurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos livres "coups de coeurs"
» Les trois coups d'etat, le "manje ranje de lespwa" pour le deuxie
» Pour en finir avec les coups d'État en Haiti...
» Les coups salauds
» Video de la NHL contre les coups à la tête

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
_ E X I S T E N C E Z E R O * :: • Ouvrez les yeux, bienvenue ! • :: • Panneau d'affichage • :: » Partenariats-
Sauter vers: