_ E X I S T E N C E Z E R O *


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hi ! I'm Juliette ... [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Juliette M. -F456T-

avatar

Féminin Nombre de messages : 204
Age : 26
Prénom : Lili
Avatar : Mary E. Winstead
Double Compte : Non
Date d'inscription : 11/12/2008

Détails de la matricule :
• Âge: 18 ans
• Compétences: Comédie
• Relations:
MessageSujet: Hi ! I'm Juliette ... [Libre]   Sam 13 Déc - 0:00

[By Adore Me]


    Juliette s’était réveillée de très bonne humeur, elle avait eu une soudaine envie de se balader ! De prendre l’air et de se vider la tête de tout les problèmes qui s’étaient imposés à elle en ce moment … Elle avait eu une semaine totalement cauchemardesque ! La chance n’avait pas été de son côté. Ce lundi-là, la belle adolescente s’était réveillée avec difficulté aux aurores pour comme chaque jour avant un spectacle préparer tous les costumes et vérifier chaque tâches méticuleusement. Et qu’avait-elle eu la malchance de constater ? Juliette s’était dirigée vers la salle de bain et s’était observée dans le miroir, une tête de zombie ! Situation banale quand on est contraint de se lever si tôt. Mais le pire restait à venir. La miss soupira et se dévêtit pour ensuite entrer sous la douche et se laver très rapidement sans prendre le temps d’apprécier la sensation exquise que procurait l’eau chaude coulant sur son frêle corps. Juliette avait enfilé sa fine robe jaunâtre ressemblant à s’en méprendre à un vieux vêtement abandonné tout cela était parfaitement adapté à la pièce ! Elle devait interpréter une adolescente battue par des soldats violents et rejetée de la société.

    « - Je … Je …. »

    La voix de Juliette n’était plus qu’un léger souffle à peine audible, elle ouvrit de très grands yeux et commença à sérieusement paniquer. Elle devait absolument retrouver sa voix pour pouvoir jouer devant un tel public … L’adolescente attrapa un jean et un t-shirt blanc et chaussa des ballerines noires puis s’empressa de quitter sa chambre pour frapper à la porte de sa voisine sans se soucier de la réveiller si tôt. La jeune femme lui ouvrit, elle était vêtue d’une petite robe de nuit rouge et ses cheveux étaient dans un état incroyable. Juliette entra dans la chambre de son amie et se dirigea vers le lit de celle-ci en se prenant la tête dans les mains. C’était impossible … Incroyable et totalement injuste ! La belle brune se mit à sangloter et la propriétaire de la chambre vint s’asseoir à côté d’elle pour la réconforter.

    « - Je n’ai plus de voix ! »
    « - Je ne t’entends pas Juliette, parle plus fort ! »


    L’adolescente éclata cette fois en sanglots c’était tellement injuste ! Elle adorait monter sur scène et être subitement l’objet de toute l’attention. Elle avait déjà joué dans le magnifique théâtre de Shiva et elle adorait ça. Les spectateurs étaient parfois émus parfois amusés tout dépendait du jeu des comédiens et du contexte de la scène. Juliette ne poserait pas le pied sur scène aujourd’hui, elle ne sentirait pas les regards tournaient vers elle et elle n’aurait pas la chance de se courber gracieusement à la fin du spectacle. La miss entendrait les acclamations des spectateurs mais ceux-ci ne lui serait pas destinés ! Elle ne ferait pas partie des comédiens qui monteraient sur scène et pourrait s’évader et passer quelques heures de pure folie. Juliette commençait à perdre tout espoir de pouvoir parler à quelqu’un en cet affreux jour. Elle attrapa un petit carnet et écrivit en très grand pour que l’autre demoiselle puisse comprendre à quel point la situation enquiquinait Juliette.

    « Je n’ai plus de voix ! »

    L’autre comédienne acquiesça d’un signe de tête et serra dans ses bras la pauvre Juliette qui était profondément attristée. Le mardi de cette semaine-là, l’adolescente avait passé sa journée à lire un roman totalement passionnant et elle ne s’étai aperçue de l’heure tardive que lorsqu’elle eu terminé le bouquin. La demoiselle avait été déçue d’avoir perdu une journée entière ! Le mercredi avait été le seul jour banal qu’elle avait eu mais le jeudi les problèmes étaient revenus … Quelqu’un avait par accident déchiré une tenue du spectacle et la pièce entière avait été changée pour que la cohérence n’en prenne pas un coup. Tout cela avait demandé beaucoup d’efforts aux comédiens qui s’étaient activés à trouver des solutions …

    Et enfin elle vivait à présent son vendredi ! Elle se vêtit d’une jupe bleue ainsi que d’un petit haut très léger blanc. Celui-ci ne possédait pas de manche malgré qu’il fasse tout de même froid dehors. Juliette prit un de ses manteaux préférés : Un grand noir qui lui descendait sur tout le corps pour se stopper au niveau des genoux. Elle laissa ses cheveux tomber dans son dos et se maquilla très légèrement. Une touche de parfum et elle était prête pour se rendre au cinéma. Il faisait trop froid pour aller à la plage et elle avait hésité entre le cinéma et le bar mais son choix était fait et elle irait voir un film … La belle brune ouvrit la porte de sa chambre et s’aventura dehors, le vent s’infiltrait sous sa tenue pour frôler délicatement sa peau et la faire frémir. Elle se dirigea vers le cinéma par chance elle avait prit une paire de gant avant de quitter son domicile. Aucun habitant de Shiva ne pourrait affirmer que cette magnifique jeune femme qui se déhanchait dans la rue ne possédait que dix-huit printemps. Elle salua d’un signe amical de la main les pauvres soldats qui étaient contraint de faire des « rondes » dans la ville malgré la température.

    Juliette aurait détesté être dans cette catégorie d’habitant ! Être soldat était une véritable torture … Elle imaginait ce qu’il devait endurer et éprouver. L’adolescente était trop frêle et beaucoup trop fragile pour pouvoir assumer un tel rôle au sein de la société. Elle avait toujours été douée pour jouer avec les sentiments des spectateurs lorsqu’elle était sur scène mais jamais, non jamais personne ne lui avait demandé de le protéger. Juliette serait dans l’incapacité de protéger quelqu’un ! Elle se protégeait déjà très mal toute seule … Comment venir en aide à une autre personne ? L’habitante arriva face au bâtiment et s’empressa d’entrer dans celui-ci. Différents humains étaient regroupés ici et ils regardaient avec joie et bonne humeur ce qu’ils pourraient aller voir dans l’une des trois salles de projection. Le cinéma était un endroit très apprécié de la population et là-bas, Juliette était persuadée de trouver quelqu’un qui serait en mesure de sympathiser avec elle.

    « - Bonjour ! Je désirerais voir … »

    La demoiselle hésita puis elle fit son choix et l’employée chargée de s’occuper des habitants désirant voir un film lui donna tout ce dont elle avait besoin. La jolie brune retira délicatement ses gants car ici à l’intérieur, il faisait chaud ! Et elle ne désirait pas prendre froid en ressortant après cette séance. Elle n’observait pas les autres personnes qui discutaient, riaient et pleuraient ensemble. C’était pour elle inutile de vérifier si elle connaissait quelqu’un dans cet endroit. Juliette poussa délicatement la porte de la salle et se retrouva dans une pièce sombre et sentant une odeur bien particulière. Elle se dirigea joyeusement vers les marches qui la conduiraient aux sièges des spectateurs. La comédienne se choisit la meilleure place qu’elle trouva et se débarrassa du gros manteau qu’elle avait enfilé se retrouvant dans une tenue légère mais la mettant beaucoup en valeur.

    *J’espère que ça ne fera pas peur !*

    Les lumières qui éclairaient déjà très faiblement la pièce s’éteignirent complètement à présent mais le film ne démarrerait que dans de longues minutes. D’autres personnes entraient encore dans la salle et Juliette prit sa chevelure dans ses mains avant de la relâcher d’un geste impatient … L’impatience, l’un de ses pires défauts ! Elle ne pouvait pas rester assise à ne rien faire c’était trop dur pour elle de faire ce genre de chose. Une personne vint s’asseoir à sa droite et Juliette la gratifia d’un grand sourire angélique. Elle adorait avoir de la compagnie pendant les films car parfois elle sursautait ou avait peur et dans ces moments-là constater que d’autres gens sont dans le même état fait beaucoup de bien. Juliette plongea la main dans la poche de son manteau qu’elle avait déposé sur le siège de gauche et en ressortit un petit paquet jaune dans lequel se trouvait des bonbons … Elle n’était qu’une grande enfant ! Miss Mowens l’ouvrit délicatement et y plongea deux doigts en attrapant l’une de ces petites boules colorées et en l’amenant à sa bouche pour ensuite la croquer et savourer avec délice le goût subtil de la sucrerie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hi ! I'm Juliette ... [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
_ E X I S T E N C E Z E R O * :: • Entrez dans la cité • :: • Quartier C • :: » Cinéma-
Sauter vers: